Entente de principe adoptée-Des gains importants pour les employé-es de la Fromagerie Saint-Guillaume

Entente de principe adoptée-Des gains importants pour les employé-es de la Fromagerie Saint-Guillaume
Depuis que la Fromagerie Saint-Guillaume fonctionne à plein régime, elle transforme des millions de litres de lait par année sous forme de fromage cheddar, brick, monterey jack, suisse et de fromage salé « tortillon ». © Photo DRUMCO

Saint-Guillaume | CNW Telbec

Réunis en assemblée générale le 14 juillet dernier, les salarié-es de la Fromagerie Saint-Guillaume ont entériné à 96 % l’entente de principe survenue le 21 juin. La nouvelle convention collective prévoit des conditions de travail des plus compétitives avec ses comparables dans le domaine de la fabrication du fromage.

 

«Cette nouvelle convention collective nous permet d’envisager les cinq prochaines années avec positivisme. Nous nous assurons un enrichissement annuel, de meilleurs avantages sociaux et une progression salariale plus rapide pour les nouveaux employés qui arrivent dans l’entreprise», explique Mélanie Cloutier, présidente par intérim du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Fromagerie Saint-Guillaume (CSN).

Fruit d’une réelle concertation entre les parties, cette entente créera plus d’une vingtaine de postes supplémentaires d’employés réguliers et tous les travailleurs auront désormais accès à des congés de maladie et des congés mobiles.

Aussi, les employé-es de la fromagerie toucheront des augmentations salariales de 2,5 % par année pour les cinq prochaines années, ce qui fait en sorte qu’au dernier échelon, ils seront rémunérés entre 19,42 $ et 25,34 $ l’heure, selon leur fonction.

Les salariés obtiennent également une indexation des primes de soir et de nuit et peuvent maintenant acquérir des semaines de vacances supplémentaires à leur anniversaire d’embauche. Du côté de la conciliation travail-famille, des solutions sont mises de l’avant par les parties pour favoriser celle-ci, entre autres, une banque d’heures supplémentaires à reprendre.

Pour Loraine Dugas, vice-présidente du Conseil central du Cœur-du-Québec (CCCQ-CSN), cette nouvelle entente est une fois de plus la preuve que la présence d’un syndicat à l’intérieur d’une entreprise peut faire toute la différence pour les employé-es:

«Le conseil central félicite les travailleuses et les travailleurs; ils peuvent être très fiers des résultats obtenus. Les membres du comité de négociation de la fromagerie ont fait un travail exemplaire. Des gains comme ceux réalisés par ce syndicat sont très intéressants pour le secteur. Aussi, dans le contexte de pénurie de main d’oeuvre qui sévit au Québec, il est important de saluer un employeur comme la Fromagerie Saint-Guillaume qui comprend qu’il a tout à gagner d’offrir des conditions de travail compétitives et attractives s’il veut garder ses employés et développer son entreprise».

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment