Les services d’urgence de Drummondville évacuent six enfants d’une garderie en milieu familial

Les services d’urgence de Drummondville évacuent six enfants d’une garderie en milieu familial
© Photos Éric Beaupré. | Tous les droits réservés.

Drummondville – Six enfants ont été évacués et rapidement transportés au à l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville, suite à une alerte de monoxyde de carbone, dans une garderie en milieu familial de Drummondville, ce lundi 8 janvier, en cours d’après-midi.

 

Les pompiers et ambulanciers de Drummondville ont été appelés à se rendre dans une garderie en milieu familial de la rue Auguste vers 15 h 50, suite à un appel pour un taux de monoxyde de carbone anormalement élevé.

La vigilance et les installations du service de garde auront permis d’éviter le pire pour les six bambins qui ont été conduits rapidement vers l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville par mesures préventives.

C’est la responsable de la garderie, alertée par un détecteur monoxyde de carbone, qui a sonné une alerte qui signalait une très haute toxicité de monoxyde de carbone. Le système de la garderie indiquait près de 45 ppm et la responsable a contacté illico le 911 après avoir évacuée les enfants.

Réaction rapide pour sécuriser les enfants

Les enfants ont rapidement été transférés dans la résidence voisine, le temps que les ambulanciers et les pompiers arrivent sur place et qu’ils procèdent à la lecture de monoxyde de carbone.

A l’arrivée des pompiers et après une première ventilation, les lectures étaient de 25 ppm, alors que le système domiciliaire avait enregistré un taux 44 ppm.

Les ambulanciers ont pris en charge quatre enfants pour les conduire au centre hospitalier  de Drummondville, alors que des parents, avisés de la situation, ont transporté les deux poupons à l’urgence,  également pour des vérification et une évaluation de l’état de santé.

Selon les premiers constats, un système de chauffage bi-énergie à l’huile serait responsable du taux élevé de monoxyde de carbone  qui a été enregistré.

Grâce a des installations adéquates et des détecteurs en fonction, la situation a été gérée comme situation préventive plutôt que situation intoxication.

Un taux normal de monoxyde de carbone se situe habituellement entre 0,5 à 15 ppm, pour un niveau de base dans les maisons d’habitation. Il est de 15 ppm à proximité d’un réchaud à gaz correctement réglé, dans une maison d’habitation.

Le service des incendies de Drummondville rappelle l’importance de procéder à la ventilation efficace et au déblaiement des trappes de ventilation extérieures qui pourraient être enneigées et ainsi, empêcher la ventilation efficace des gaz de la demeure et bien sûr, qu’il est important de posséder les détecteurs appropriés.

M. Salva, le propriétaire de la résidence, a été rencontré sur place et remerciait l’efficacité des pompiers, alors que ceux-ci lui précisaient l’importance d’avoir agit rapidement et efficacement dans les circonstances.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment