Saint-Eugène – Une conductrice percute violemment une remorque

Saint-Eugène – Une conductrice percute violemment une remorque
© Photos du texte Éric Beaupré.

DRUMMONDVILLE

Une distraction pourrait être en cause alors qu’une conductrice de 61 ans a été blessée après avoir violemment percuté l’arrière d’une semi-remorque près de Drummondville dans la bretelle de sortie de l’autoroute 20 est au km 160. 

 

À l’arrivée des premiers témoins de l’accident, ceux-ci craignaient pour la vie de la conductrice qui était prisonnière de l’habitacle qui était coincé sous la remorque.

Les pompiers demandés en assistance pour décarcération et assurer la sécurité

De la fumée s’échappait du véhicule ce qui laissait craindre l’embrasement du véhicule. Le véhicule, une Mini Cooper, était encastré dans l’arrière de la remorque.

Les pompiers de Saint-Germain-de-Grantham, les ambulanciers et les policiers ont tout mis en œuvre pour sécuriser le véhicule et sortir la dame du véhicule, qui a été transportée à l’Hôpital Sainte-Croix pour des blessures qui ne laissaient toutefois pas craindre pour sa vie a confirmé la sergente Aurélie Guindon porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les intervenants et les autorités sur place s’expliquaient mal la collision entre le véhicule semi-remorque. Ceux-ci devront attendre que les conditions de santé de la conductrice soient stables afin d’obtenir sa version des faits.

Distraite par une tablette électronique ou une autre distraction?

Il n’y avait pas de traces de freinage qui étaient visible sur la chaussée. Selon toute vraisemblance la conductrice n’aurait pas remarqué le véhicule et n’aurait donc fait aucune manoeuvre d’évitement.

La présence d’une tablette électronique bien en vue sur le coté gauche du volant, monté sur un support temporaire, la présence d’un chien dans le véhicule, un sac à main et de nombreux effets personnels en vue et accessibles, tout comme un cellulaire, pourraient également laisser croire qu’un de ces éléments pourrait être en cause dans l’accident.

L’événement n’est pas sans rappeler le décès d’Émy Brochu  agée de 20 ans qui était décédée en pareilles circonstances alors que celle-ci textait à son amoureux le 18 janvier 2012, à quelques kilomètres de ce même accident.

La loi permet l’utilisation d’une tablette électronique sur un support

Comme le rapporte la SAAQ et le code de la sécurité routière, on ne doit pas utiliser un cellulaire ou tout autre appareil électronique portatif, SAUF si on utilise un dispositif mains libres et que l’écran intégré au véhicule ou installé sur un support fixé au véhicule, qu’il affiche uniquement des informations utiles à la conduite du véhicule ou liées au fonctionnement de ses équipements et, est autorisé tel que fonction GPS, les conditions routières ou météorologiques, peu importe son format.

Enquête en cours

Appelée à commenter l’accident, la sergente Aurélie Guindon (SQ) explique que les circonstances de l’accident sont toujours sous enquête, afin de déterminer la responsabilité des personnes impliquées ou savoir si une demande d’évaluation d’habitude de conduite sera demandée dans ce dossier.

FAITES CONNAÎTRE VOTRE ORGANISATION


Avec près de 190 000 vues par mois, le MÉDIA WEB  Vingt55 est un incontournable pour faire connaître votre organisation ou dévoiler vos événements à venir. Contactez-nous pour plus d’informations et connaître nos forfaits avantageux pour votre campagne de publicité.


Contactez immédiatement le

819 870-2930 poste 1

ou écrire à

ebeaupre@vingt55.com


Vous avez une nouvelle d’intérêt à partager ?


Si vous connaissez des hommes ou des femmes, des gens d’affaires de votre communauté, de votre quartier, qui méritent que l’on parle d’eux, faites-le nous savoir en nous faisant parvenir un texte avec les coordonnées des personnes concernées à nouvelles@vingt55.com  ou appelez la salle de nouvelles au 819 870-2930 poste 2 entre 9 h et 16 h.


Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment