Une bonne samaritaine sauve in-extremis un résident de la rue Guilbault à Drummondville

Une bonne samaritaine sauve in-extremis un résident de la rue Guilbault à Drummondville
© Photos Éric Beaupré | Tous les droits réservés.

| Drummondville | Solange Roy était bien loin de se douter qu’une promenade dans son quartier la conduirait à poser un geste héroïque. Alors qu’une épaisse fumée envahissait la demeure, elle a rapidement constaté que la fumée s’échappait de la demeure sur la rue Guilbault de Drummondville. Celle-ci prend sur elle de s’assurer que personne n’était prisonnier de la demeure en feu. Le service incendie de Drummondville a été appelé à 16 h 17.

Tout s’est passé très vite explique la bonne samaritaine. « Je suis entrée sur le pas de la porte, une épaisse fumée m’empêchait de bien voir à l’intérieur. Je voulais m’assurer qu’il n’y avait aucun occupant coincé à l’intérieur», explique Mme Roy rencontré par le Vingt55, quelques minutes après avoir été évaluée par les ambulanciers.

Elle accepte volontiers de nous raconter ce qui s’est passé. «Je ne voyais pas à l’intérieur, mais j’ai entendu tousser. Alors, j’ai décidé d’entrer et tenté de porter secours à cette personne. La fumée remplissait la maison et la toux venait du sous-sol que je n’arrivais même pas à localiser», explique-t-elle encore à manque de souffle.

«Une fois rendue au sous-sol, j’ai localisé une personne et tenté tant bien que mal de sortir l’homme qui semblait confus et désorienté. Il ne m’écoutait pas, j’ai dû tirer très fort pour le conduire jusqu’à la sortie alors que je commençais à manquer d’air moi-même a expliqué la bonne samaritaine. J’ai agi sans trop réfléchir et fait ce que j’ai cru bon faire en pareille circonstance. On ne réalise pas tout sur le coup, tout se passe vite.» a-t-elle conclu avant de rencontrer les pompiers et policiers venus à sa rencontre.

La fille de Mme Roy venu sur place raconte la suite

La fille de Mme Roy est venu sur place pour prendre des nouvelles. «Dans l’énervement, ma mère m’a contacté au lieu d’appeler le 911, m’expliquant la situation d’un trait par téléphone et me demandant d’appeler les pompiers. Alors que ma mère portait assistance à l’homme, j’ai contacté les pompiers qui sont rapidement arrivés sur place»,  explique-t-elle,  visiblement touchée que sa mère ait ainsi sauvé l’homme d’une mort quasi certaine.

Incendie d’origine suspecte – Une enquête est ouverte par la Sûreté du Québec

Les pompiers ont maîtrisé l’incendie qui avait pris naissance au sous-sol de la demeure et ainsi éviter la propagation à la demeure.

L’homme a été évalué par les paramédics sur place. Quant à Solange Roy, elle a également été évaluée par les ambulanciers et reçu les consignes d’usage pour sa santé et sécurité.

Comme le directeur du Service incendie n’arrivait pas à déterminer avec exactitude les causes de l’incendie, celui-ci a transféré la scène à la Sûreté du Québec qui devra enquêter sur l’origine de l’incendie.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment