Accusé d’avoir filmé sa voisine dans la douche

Accusé d’avoir filmé sa voisine dans la douche
Kevin Leclair Boisvert a été envoyé en maison de thérapie en attente de la suite des procédures judiciaires.Crédit photo : Éric Beaupré

DRUMMONDVILLE – Accusé de voyeurisme, de harcèlement, de méfaits et d’introduction par infraction dans la résidence de sa victime, Kevin Leclair-Boisvert, 30 ans, en a fait voir de toutes les couleurs à une jeune enseignante drummondvilloise en juin 2017.

L’accusé a frappé à Drummondville au cours de l’été dernier. « Pour un rare matin j’étais à la maison, une nouvelle demeure achetée dans le secteur de la Commune à Drummondville, un jumelé acheté deux semaines plus tôt », explique l’enseignante drummondvilloise qui préfère garder l’anonymat en raison de son travail auprès des jeunes.

Nouvellement installée dans sa demeure, rien d’anormal. Pourtant, elle retrouvait régulièrement de la laine minérale au sol sous la trappe de son grenier. Elle se convainc que des travaux de finition étaient effectués par le contracteur.

« Les camions qui circulaient dans la rue faisaient beaucoup de vibrations, il y avait aussi les trappes d’aération. C’était autant d’explications possibles fournies par mon contracteur qui m’avait convaincu de la possibilité de ce genre d’inconvenants. »

Filmée sous sa douche

La jeune enseignante raconte : « Un matin où je devais quitter plus tard qu’à l’habitude, j’ai sauté sous la douche en avant-midi avant de quitter la maison. J’étais sous la douche à me savonner les cheveux, la porte ouverte pour laisser mon animal de compagnie circuler librement. J’étais loin de me douter de ce qu’il allait survenir. »

Un mauvais feeling envahit la jeune femme : «… une ombre inhabituelle apparaît dans le cadre de porte de ma salle de bain. En me retournant, j’ai aperçu un individu, cellulaire à la main, qui me filmait dans ma douche. Alors, j’ai crié : hey qu’est-ce que tu fais là?»

L’individu a quitté les lieux en quatrième vitesse en passant devant la porte, et instinctivement elle a couru légèrement vêtue. Mais l’homme avait disparu. Prise de panique, mais gardant son sang froid, elle a fait le tour à l’extérieur du jumelé. Le jumelé étant dans un secteur en développement, l’individu ne pouvait courir bien loin sans être vu.

« Mes soupçons se sont rapidement tournés vers mon voisin, car j’étais convaincu qu’il correspondait à sa physionomie. C’est alors que j’ai alerté les policiers en plus de fournir une bonne description de la personne. »

Enquête et arrestation de Leclair-Boisvert

Mandat en mains, les policiers se sont présentés alors à la porte voisine chez le suspect. Une fouille de la demeure aura permis de découvrir qu’un trou forcé dans le mur mitoyen du grenier permettait à l’individu de s’infiltrer dans la partie du jumelé et d’accéder à la demeure de l’enseignante par son grenier, les enquêteurs ayant trouvé des fils dénudés dans le système de ventilation de la salle de bain et ainsi que sous la chambre à coucher.

« Cela a permis l’arrestation de mon voisin. Lors de l’enquête, des empreintes digitales ont été retrouvées partout dans ma demeure, dans la salle de bain et la chambre à coucher, notamment. Il a surement profité de plusieurs occasions pour s’introduire dans ma demeure » raconte-t-elle avec effroi.

 
Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment