Un individu tente de frauder plusieurs organismes communautaires de Drummondville

Un individu tente de frauder plusieurs organismes communautaires de Drummondville
© Photo Éric Beaupré.

Beau coup de filet des enquêteurs de la Sûreté du Québec de la MRC de Drummond


 

Au terme d’une enquête rapide par les enquêteurs de la SQ et à la vigilance des organismes centricois visés, les policiers et les enquêteurs ont procédé à l’arrestation et mise en accusation de Sylvain Houle. | Photo Éric Beaupré.


Drummondville – Une importante frappe policière de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Drummond a conduit à l’arrestation d’un individu de 45 ans à Drummondville, Sylvain Houle, qui a tenté de subtiliser frauduleusement plus de 225 000 $ auprès d’organismes communautaires reconnus du territoire.

 

La Fondation René-Verrier, Centraide Centre-du-Québec, la société Alzheimer du Centre-du-Québec sont les organisations approchées par le Drummondvillois Sylvain Houle, qui au cours des derniers jours, a tenté au moyen d’un stratagème, d’obtenir frauduleusement plus de 75 000 $  par organisme.

C’est au moyen de la fausse représentation que Sylvain Houle se faisait passer, depuis le 8 janvier, pour un généreux donateur qui venait de gagner un important montant à la loterie, en offrant un généreux don au montant de 175 000 $ aux organismes mentionnés.

Houle se faisait ensuite passer pour un notaire ontarien, réclamant un montant de 75 000 $ des 175 000 $ généreusement offerts, alléguant ce montant offert en trop.

Vigilance des organismes et intervention rapide des enquêteurs de la SQ Drummond

Ce sont les employés de Centraide et de la Maison René-Verrier, qui en date du 10 janvier, ont rapporté la supercherie aux enquêteurs de la Sûreté du Québec de la MRC de Drummond.

Rencontré par le Vingt55, la responsable de Centraide explique avoir été d’abord très heureuse de recevoir ce présumé montant, mais cette joie fût de courte durée, puisque l’homme qui s’est d’abord présenté à leurs bureaux pour offrir le don a rapidement tenu des propos qui ont éveillé leurs soupçons.

« Nous sommes vigilants autant avec les montants offerts en dons que ceux que nous remettons » explique Louise Soucy, agente d’administration chez Centraide. « Les employées m’ont rapidement rapporté la situation et c’est sans hésiter que nous avons communiqué avec les autorités policières de la SQ. »

Même réponse auprès de la maison René-Verrier qui confirme avoir rapidement rapporté le stratagème douteux aux autorités.

« Nous entretenons des rapports sérieux avec nos donateurs, ici la vigilance nous a permis d’éviter d’être arnaqués par cet individu. » explique en entrevue téléphonique Marie-Julie Tschiember, directrice générale de la Fondation René-Verrier.

Plusieurs organismes drummondvillois ciblés par l’accusé

Une enquête rapide du service de la Sûreté du Québec a permis de faire un lien avec le modus-operandi de l’individu. Ainsi la société Alzheimer du Centre-du-Québec avait aussi eu la visite et des appels proposant les mêmes généreux dons par ce stratagème de fraude.

Arrestation et comparution de Sylvain Houle au palais de justice de Drummondville

C’est au terme d’une enquête rapide que les enquêteurs et grâce à la vigilance de ces organismes centricois ,que les policiers et les enquêteurs ont procédé à l’arrestation et à la mise en accusation de Houle.

En plus d’avoir tenté de délester les organismes de plusieurs centaines de milliers de dollars, Houle a également été accusé de fraude, contrefaçon de chèques, chèques qu’il aurait tenté d’écouler à un comptoir de la Caisse populaire ainsi qu’au magasin Canadien Tire de Drummondville.

Les accusations supplémentaires de supercherie envers des plus petits commerces et épargnants drummondvillois ont également été déposées contre l’accusé, alors que ce dernier aurait tenté de détrousser d’autres citoyens à l’aide de différentes supercheries.

Sylvain Houle a comparu au palais de justice de Drummondville le jeudi 11 janvier en après-midi  pour y être formellement accusé d’une kyrielle de chefs d’accusation autant envers des organismes, des commerces et des épargnants de la région.

La couronne s’est opposée à la remise en liberté du présumé fraudeur. Houle a, par le biais de son avocat, demandé une évaluation psychiatrique et il demeure détenu pour la suite des procédures.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment