Absence d’infirmière la nuit dans certains CHSLD du Québec, une situation inadmissible selon l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Absence d’infirmière la nuit dans certains CHSLD du Québec, une situation inadmissible selon l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) déplore que des patients de Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de la Mauricie et du Centre-du-Québec aient été privés d’une infirmière la nuit, tel que rapporté dans les médias ce matin. Une présence 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans les CHSLD est d’ailleurs exigée par l’OIIQ afin de ne pas compromettre la sécurité des patients. 

Les conditions de santé des personnes hébergées sont suffisamment complexes pour nécessiter une surveillance et une intensité de soins constantes. Or, la situation actuelle a des impacts importants sur la qualité et la sécurité des soins.

Les deux tiers des personnes âgées hébergées souffrent d’au moins trois problèmes de santé, comme le diabète, l’hypertension, l’insuffisance rénale chronique, l’arthrite, l’ostéoporose, les douleurs chroniques, les troubles neurocognitifs et les troubles mentaux. Il est très choquant de constater que l’accès à des soins et des services que seules des infirmières peuvent offrir n’est pas disponible. L’infirmière et l’infirmier sont les professionnels en mesure d’évaluer la symptomatologie des personnes, au regard de leurs activités réservées essentielles et à risque de préjudice.

La pratique infirmière en CHSLD est hautement complexe et a un effet significatif sur la qualité des soins. Les mesures à mettre en place sont connues pour favoriser le déploiement des expertises infirmières : la composition des équipes de soins est importante, des conditions d’exercice bonifiées, une formation initiale adéquate et de la formation continue tout au long de la vie professionnelle. Il est urgent de réagir pour corriger la situation actuelle et garantir des conditions de vie sécuritaires et empreintes de dignité pour ces personnes.

Le Centre Intégré Universitaire de Sante et de Services Sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Quebec affirme qu’il s’agit d’une mesure d’exception et que le ministère de la Santé est au fait de la situation.

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec 
L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité, il compte quelque 76 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité et d’assurer le maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.

 

La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon