Challenger Banque Nationale – Berankis, Maden, Viola et Ridlecki dans le carré d’as!

Challenger Banque Nationale – Berankis, Maden, Viola et Ridlecki dans le carré d’as!
Photo: Challenger Banque Nationale – Jean-Samuel Gauthier

DRUMMONDVILLE

Ricardas Berankis a atteint le carré d’as du Challenger Banque Nationale vendredi soir devant une foule de 531 spectateurs au Tennis intérieur René-Verrier de Drummondville.

Photo: Challenger Banque Nationale – Photographe Jean-Samuel Gauthier

Celui qu’on a comparé à un « tank » en début de tournoi a dû, pour la première fois, faire face à des tirs anti-chars de son adversaire, le Danois Mikael Torpergaard. Même s’il a essuyé un barrage de services dépassant les 200 km/h, le premier favori l’a emporté en deux manches serrées de 7-6 (3) et 6-4.

Après qu’il eût décroché la première manche en vertu d’un gain relativement facile au bris d’égalité, le vent a semblé tourner au milieu de la deuxième, quand Torpegaard a brisé le service de Berankis au sixième jeu. Celui-ci n’a toutefois pas mis de temps à lui rendre la pareille, reprenant le bris dès le jeu suivant, en plus d’en ajouter un à sa fiche à la neuvième partie pour faire 5-4. La suite est alors devenue très prévisible…

Le Lituanien aura donc rendez-vous avec le surprenant Italien, Mateo Viola, 14e tête de série et tombeur du numéro 5, le Belge Arthur De Greef, vendredi après-midi. Viola, qui attire l’attention par son style inorthodoxe au service, n’a pas eu de complexe face à son redoutable adversaire en l’éliminant en deux sets de 6-3 et 7-5. L’Italien a du coup mérité sa place dans le carré d’as de cette 5e édition.

Plus tôt en journée, l’incroyable parcours de l’Américain Michael Redlicki au Challenger Banque Nationale de Drummondville s’est poursuivi, alors qu’il s’est payé pour une troisième fois cette semaine l’une des des dix têtes de série de cette 5e édition, l’Estonien Jurgen Zopp.

Après JC Aragone, son compatriote américain (9e), et le Serbe Nikola Milojevik (6e), Redlicki a montré cette fois la porte de sortie au 3e favori de la compétition et 167e raquette mondiale, et ce, en trois manches.

Après avoir concédé le premier set à Zopp par le pointage de 4-6, le longiligne gaucher a résisté aux puissants services de son adversaire tournant parfois dans les 200 km/h et a arraché les deux autres manches par 7-5 et 6-3.

Cette rencontre a donné lieu à des échanges endiablés au grand plaisir des amateurs de tennis prenant place dans les gradins du Tennis intérieur René-Verrier. Très démontratif, Redlicki a animé la foule par son style de jeu et ses réactions face à un Zopp plus discret mais non moins efficace.

Le grand Américain pourra ajouter une 4e tête de série à son tableau de chasse car son adversaire en quart-de-finale sera nul autre que le 2e favori, l’Allemand Yannick Maden. Seule ombre au tableau pour les supporteurs de Michael Redlicki, la jambe droite du grand gaucher qui l’indispose manifestement, bien qu’il semble doté d’une capacité de récupération assez incroyable.

Puisqu’il est question de Maden, son vis-à-vis dans l’une des deux demi-finales à l’affiche samedi, il l’a eu plus facile de son côté face au Dominicain Roberto Cid Subervi, 10e tête de série. Prenant place au 119e rang de l’ATP, Yannick Maden a démontré sa supériorité face à celui qui occupe le 249e rang au même tableau, notamment grâce à son jeu beaucoup plus régulier et son coup droit souvent très incisif.

En dépit de très beaux moments dans son duel l’opposant au talentueux tennisman allemand, Cid Subervi a plié l’échine par le pointage  de 2-6 et 4-6.

Smith en finale du double

Cinq ans après être devenu le premier champion en simple à Drummondville, John Patrick-Smith est de retour en finale, en double cette fois-ci. L’Australien et son compatriot Matt Reid, premiers favoris, ont eu le dessus sur la paire composée du Vénézuélien Luis David Martinez et de l’Équatorien Roberto Quirioz dans la première demi-finale, présentée en fin d’après-midi vendredi.

L’autre demi-finale a lieu samedi, alors que le Canadien Adil Shamasdin et son coéquipier britannique Scott Clayton, affronteront les gagnants du dernier match de la journée de vendredi, le duo formé de l’Américain Dennis Novikov et du Croate Ante Pavic, qui a défait le tandem tout américain de John Paul Fruttero et Christian Harrison 6-3, 3-6 et 10-4 au bris d’égalité décisif.

Leur affrontement débutera à 14h30 ou tout de suite après les demi-finales en simple (Redlicki c. Maden et Berankis c. Viola), qui seront disputées successivement à partir de midi, au TIRV.

PHOTO 1: Première femme à faire son entrée dans le Cercle des bâtisseurs du tennis drummondvillois, Anne Veillette a procedé au tirage au sort juste avant le match quart-de-finale opposant Ricardas Berankis à Mikael Torpegaard. Elle était aussi accompagnée des “Petits As” Maxime Drolet et Loan Lafontaine. Photo: Challenger Banque Nationale – Jean-Samuel Gauthier

PHOTO 2 et 3 : Ricardas Berankis et Mikael Torpegaard Photo: Challenger Banque Nationale – Jean-Samuel Gauthier)

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon