Des chercheurs Québécois de l’ICM croient avoir trouvé un médicament efficace contre la COVID19

Des chercheurs Québécois de l’ICM croient avoir trouvé un médicament efficace contre la COVID19
Test laboratoire © Crédit photo archive Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est une équipe de chercheurs de l’Institut de cardiologie de Montréal qui annonce qu’un comprimé oral, la colchicine, déjà utilisé pour traiter d’autres maladies, s’avèrerais efficace comme médicament afin de contrer la COVID-19

Les résultats positifs de l’étude Colcorona montrent que la colchicine est le seul médicament oral efficace pour traiter les patients non-hospitalisés

En effet, selon l’étude clinique de l’Institut de Cardiologie les résultats de l’étude ont démontré que la colchicine a réduit de 21% le risque de décès ou d’hospitalisations chez les patients atteints de COVID-19 comparativement au placébo. Ce résultat obtenu pour l’ensemble des 4 488 patients de l’étude approchait la signification statistique. L’analyse des 4 159 patients dont le diagnostic de COVID-19 était prouvé par un test naso-pharyngé (PCR) a montré que la colchicine réduisait de façon statistiquement significative le risque de décès ou d’hospitalisations comparativement au placébo. Chez ces patients avec diagnostic prouvé de COVID-19, la colchicine a entraîné des réductions des hospitalisations de 25%, du besoin de ventilation mécanique de 50%, et des décès de 44%. Cette découverte scientifique majeure fait de la colchicine le premier médicament oral au monde qui pourrait traiter les patients en phase pré-hospitalière.

« Notre étude a montré l’efficacité du traitement utilisant la colchicine pour prévenir le phénomène de «tempête inflammatoire majeure» et réduire les complications liées à la COVID-19 », déclare le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’ICM, professeur de médecine à l’Université de Montréal et chercheur principal de l’étude COLCORONA. « Nous sommes heureux d’offrir le premier médicament oral au monde dont l’utilisation pourrait avoir une incidence importante sur la santé publique et potentiellement prévenir les complications de la COVID-19 chez des millions de patients.»

Traiter les patients à risque de complications avec la colchicine dès la confirmation du diagnostic de COVID-19 par PCR permet de réduire leur risque de développer une forme grave de la maladie et conséquemment diminuer le nombre d’hospitalisations. La prescription de la colchicine aux patients pourrait contribuer à atténuer les problèmes d’engorgement des hôpitaux et de réduire les coûts liés aux systèmes de santé des gouvernements d’ici comme ailleurs.

COLCORONA est une étude clinique «sans contact» qui se déroulait à la maison, randomisée, à double insu et contrôlée par placébo.  Elle a été déployée au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Amérique du Sud ainsi qu’en Afrique du Sud.  Elle visait à déterminer si la colchicine pouvait réduire les risques de complications sévères liées à la COVID-19. COLCORONA a été menée auprès d’environ 4 500 patients atteints de la COVID-19 n’étant pas hospitalisés au moment de l’inclusion, avec au moins un facteur de risque de complications de la COVID-19. Il s’agit de la plus grande étude à l’échelle mondiale testant un médicament administré oralement chez les patients non-hospitalisés avec la COVID-19.

COLCORONA a été coordonnée par le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) de l’Institut de Cardiologie de Montréal, financée par le Gouvernement du Québec, le National Heart, Lung, and Blood Institute des National Institutes of Health (NIH) américains, la philanthrope montréalaise Sophie Desmarais ainsi que le COVID-19 Therapeutics Accelerator, une initiative lancée par la Bill & Melinda Gates Foundation, Wellcome et Mastercard.  Les sociétés CGI, Dacima et Pharmascience de Montréal étaient également collaboratrices de l’étude.

L’Institut de Cardiologie de Montréal et ses partenaires mondiaux tiennent à remercier chaleureusement les participants ainsi que les chercheurs pour leur collaboration à l’étude clinique COLCORONA.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon