Feu vert pour un projet de développement résidentiel à St-Majorique

Feu vert pour un projet de développement résidentiel à St-Majorique
Line Fréchette annonce le feu vert du nouveau projet résidentiel de St-Majorique © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Les élus de la municipalité ont obtenu après plusieurs refus, gain de cause devant la Commission de Protection des Territoires Agricoles du Québec (CPTAQ).

La mairesse de la municipalité de Saint-Majorique Line Fréchette

La municipalité de St-Majorique, obtient le feu vert pour un nouveau développement résidentiel.

Une positon et situation géorgique enviable pour les familles de la région

Saint-Majorique de Grantham se démarque des autres municipalités de la MRC par son milieu de vie à mi-chemin entre le rural et l’urbain, la forêt et la proximité des services.

Avec une école primaire, un service de garde en installation, des kilomètres de sentiers pédestres en forêt et un accès à la rivière Saint-François, la municipalité devient un cadre de prédilection pour les jeunes familles.

Un enjeu prioritaire pour les élus en place

Le peu d’espace disponible pour les nouvelles résidences représente une problématique majeure pour la croissance et le développement de la municipalité. Le conseil élu en a d’ailleurs fait un enjeu prioritaire pour ce mandat.

Un refus définitif de la Commission de Protection du Territoire Agricole aurait signifié, pour une municipalité de la taille de Saint-Majorique, la décroissance et la dévitalisation. Ce sont les services directs aux citoyens qui auraient été le plus durement touchés.

En entrevue au Vingt55 la mairesse de la municipalité de Saint-Majorique Line Fréchette explique

Dans le contexte où, depuis 2014, la municipalité a fait face à deux (2) refus, le conseil a décidé de mettre en œuvre, en collaboration avec le promoteur, tous les efforts nécessaires à la réalisation de ce projet. LA municipalité a travaillé d’arrache-pied avec les différents intervenants du milieu, UPA, MRC, avocat agronome, urbaniste aménagiste, etc, afin de répondre à l’ensemble des critères de la Commission de Protection du Territoire Agricole (CPTAQ). LA densification de l’espace a été l’élément déterminant et a permis à la municipalité d’obtenir l’ordonnance souhaitée.

Ainsi, aujourd’hui, nous sommes fiers d’annoncer que dans un avenir rapproché, la municipalité bénéficiera d’un nouveau développement résidentiel, unifamilial et multifamilial, qui accueillera une soixantaine de terrains dotés des services d’aqueduc et d’égouts et ayant une superficie approximative de 1 000 mètres carrés chacun

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment