La ministre McCann préoccupée par la santé mentale de la population étudiante

La ministre McCann préoccupée par la santé mentale de la population étudiante
© Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Dans le but de trouver des solutions concrètes pour améliorer la santé mentale de la population étudiante durement touchée par la crise sanitaire, et ultimement élaborer le premier Plan d’action sur la santé mentale étudiante à l’enseignement supérieur, la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, a procédé aujourd’hui à l’ouverture de deux journées de consultation sur le sujet.

Plus de 140 personnes seront invitées à participer à cette consultation, qui s’échelonne sur deux jours. Leurs interventions permettront de dégager des pistes de solutions visant à :

Créer des milieux d’enseignement sensibles à la diversité des besoins de la communauté étudiante;

Favoriser la mise en place d’un continuum de services de promotion, de prévention et d’intervention en santé mentale dans les établissements d’enseignement supérieur;

Développer des partenariats efficaces, à la fois à l’intérieur des établissements collégiaux et universitaires et entre les réseaux de l’enseignement supérieur et leurs collaborateurs externes;

Faire du Québec un chef de file en matière de recherche sur la santé mentale étudiante.

À terme, le fruit des échanges des différents partenaires des réseaux collégiaux et universitaires permettra l’élaboration de mesures innovantes et porteuses qui composeront ce tout premier plan d’action.

« Le passage à l’enseignement supérieur constitue une étape charnière de la vie de bon nombre d’étudiantes et d’étudiants et comporte de nombreux défis. Plusieurs affirment vivre des symptômes de détresse psychologique ou d’anxiété durant leurs études collégiales et universitaires. Ces symptômes ont été exacerbés par la crise sanitaire. Plus que jamais, il s’avère essentiel d’offrir à chaque étudiante et étudiant le soutien nécessaire au développement de son plein potentiel. Cette consultation sera donc l’occasion de mettre en commun l’expertise des partenaires pour que celles et ceux qui poursuivent des études en enseignement supérieur puissent s’épanouir sainement. » – Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

En résumé

Le Plan d’action sur la santé mentale étudiante à l’enseignement supérieur qui sera élaboré à la suite de ces journées de consultation entrera en vigueur à la rentrée de l’automne 2021.

Rappelons toutefois que plusieurs actions concrètes ont déjà été mises en œuvre. En 2020-2021, le ministère de l’Enseignement supérieur a investi 17 millions de dollars pour la santé mentale étudiante, soit :

4 millions de dollars dans l’organisation et l’offre de services dans les établissements d’enseignement supérieur;

10 millions de dollars dans la bonification du soutien psychosocial offert aux communautés étudiantes, notamment par l’accueil et l’intégration des nouveaux étudiants, dont ceux ayant des besoins particuliers, la mise en place de programmes de mentorat et de pairs-aidants et la prise en compte des besoins des parents-étudiants.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon