L’AQMFEP interpelle Québec pour que la promesse d’aide financière soit mise rapidement en place.

L’AQMFEP interpelle Québec pour que la promesse d’aide financière soit mise rapidement en place.
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Lors de la commission des relations citoyennes le 6 mai dernier le ministre de la Famille a promis une plate-forme afin de compenser financièrement les femmes offrant des services de garde non-reconnu rappelle Mme Sophy Forget Bélec, présidente de l’Association Québécoise des Milieux Familiaux Éducatifs Privés une annonce qui selon la présidente, tarde à être mise en place selon l’AQMFEP.

Encore à ce jour, aucune annonce n’a été faite nous permettant de croire qu’une aide serait mise en place, ce qui pousse plusieurs femmes à mettre la clé sous la porte menaçant par le fait même la stabilité du réseau fait valoir la présidente de l’Association Québécoise des Milieux Familiaux Éducatifs Privés

De la politique en pleine pandémie

Le ministre Lacombe n’est pas d’accord avec la garde non-reconnue selon la présidente Sophy Forget Bélec, citant en exemple une publication Facebook le 30 avril 2020, ayant comme titre: garde non-reconnue.

“ Le ministre de la Famille est le ministre de TOUTES les familles. Même celles qui ne font pas les mêmes choix que lui.

Ne pas être d’accord avec un type de service de garde ne donne pas l’autorisation de mettre ce réseau en faillite en pleine pandémie. Les femmes offrant ce type de garde sont également des mères de famille. “ -Sophy Forget Bélec, Présidente.

Prêtes et très bien équipées

Pour l’AQMFEP, il est important que les membres offrant des services aux tout-petits respectent de manière scrupuleuse les recommandations de la CNESST ainsi que celles de l’INSPQ et le message a toujours abondé en ce sens.

Chacune des PNR s’est procuré le matériel recommandé par la CNESST et l’INSPQ en quantité suffisante pour la sécurité de tous et elles se sont également assurées d’avoir tout le matériel dans les temps pour être fin prêtes pour leur réouverture. Dans un souci de professionnalisme, elles l’ont fait sans attendre une quelconque aide gouvernementale et en ont défrayé personnellement les coûts reliés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon