Les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec passent au palier orange alors que certaines régions passent déjà au palier d’alerte maximale

Les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec passent au palier orange alors que certaines régions passent déjà au palier d’alerte maximale
Nous ne retournons pas à un confinement comme celui qu’on a vécu printemps dernier : nous ciblons plutôt les lieux ou les activités qui représentent un trop grand risque en ce moment. » – François Legault, premier ministre du Québec

DRUMMONDVILLE

Tel qu’annoncé par les instances provinciales, les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec passent aujourd’hui au palier orange (alerte) du système d’alertes régionales et d’intervention graduelle. Le palier orange comprend des mesures sanitaires plus restrictives s’appliquant à la population dès le 1er octobre.

Au palier orange, il est recommandé d’éviter les contacts sociaux non nécessaires, par exemple les rassemblements en famille ou entre amis, les mariages, etc. Parmi les nouvelles mesures, notons :

Un maximum de 6 personnes OU 2 adresses dans les rassemblements privés à l’intérieur ou à l’extérieur ;

Déplacements interrégionaux non recommandés ;

Dans un lieu avec permis d’alcool : fin de la vente d’alcool à 23 h, aucune consommation d’alcool après minuit et activités dansantes interdites ;

Dans les bars, brasseries, tavernes et casinos : maximum de 6 personnes par table, fin de la vente d’alcool et de nourriture à 23 h, fermeture à minuit ;

Dans les CHSLD : visites à des fins humanitaires ou par des proches aidants apportant une aide significative.

Des moyens de communications alternatifs pour vos proches en CHSLD   
Afin de protéger vos proches, le palier orange inclut certaines restrictions sur les visites en CHSLD. Les proches aidants apportant une aide significative, de même que les visiteurs auprès de résidents en fin de vie, seront toujours admis. Nous allons communiquer avec l’ensemble des familles dans les prochains jours pour expliquer les nouvelles modalités de visites. Pour faciliter les communications avec les résidents, il sera également possible d’utiliser les tablettes numériques pour des appels en vidéo conférence. Chaque famille recevra également des nouvelles de son proche une fois par semaine par téléphone.

Des efforts importants nécessaires pour protéger nos proches   

Rappelons que le premier ministre Legault a invité la population à limiter ses contacts sociaux pendant quatre semaines dans le cadre du « Défi 28 jours ». Avec l’annonce de paliers oranges et rouges à travers la province, ce défi prend tout son sens pour mobiliser la population à un objectif commun : limiter la propagation du virus afin de protéger nos proches. Comme le souligne la directrice régionale de santé publique, Dre Marie Josée Godi : « il est important de changer ses comportements dès maintenant pour respecter les mesures sanitaires additionnelles. Il en va de notre responsabilité de chacun de contribuer à limiter la propagation du vrus. »

Les paliers d’alerte sont établis suivant les recommandations des autorités de santé publique, qui font une analyse régulière de la situation en tenant compte de la situation épidémiologique, du contrôle de la transmission et de la capacité du système de soins. Cette analyse a permis d’identifier des facteurs menant au palier orange en Mauricie et au Centre-du-Québec, notamment :

Augmentation rapide du nombre cas au fil de la dernière semaine (+60 cas en Mauricie et +93 cas au Centre-du-Québec en 7 jours) ;

Présence de transmission communautaire à plusieurs endroits sur le territoire ;

Augmentation du nombre d’éclosions dans les écoles, les lieux de travail et les événements privés ;

Nombre de contacts significatifs élevés lors des enquêtes épidémiologiques qui traduisent un relâchement des mesures de base;

Déplacements vers des territoires limitrophes ;

Risques pour les personnes vulnérables, notamment dans les milieux de vie pour aînés.

Les autorités régionales de santé publique demeurent en vigie face à l’évolution de la situation dans les jours et semaines à venir.

Espace fier partenaire Vingt55 : Centraide Centre-du-Québec Face aux enjeux locaux ne soyons  #jamaisIndifférents

Certaines régions passent au palier d’alerte maximale

Afin de contenir la propagation du virus dans certaines régions du Québec, il a été annoncé aujourd’hui que tout le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, la MRC de la Rivière-du-Nord, la région de la Chaudière-Appalaches et une portion de la Capitale-Nationale passent au palier rouge. Par ailleurs, les régions qui étaient au palier vert passent au jaune et les régions qui étaient au palier jaune passent à l’orange.

Palier rouge : plusieurs mesures additionnelles dès le 1er octobre

Au palier rouge, des mesures temporaires sont mises en place afin de ralentir la transmission du virus.

Les mesures additionnelles spécifiques au palier rouge s’appliquent dès 00 h 01 le jeudi 1er octobre jusqu’au 28 octobre inclusivement. Parmi ces mesures, soulignons notamment que :

Seuls les habitants d’une même adresse peuvent se rassembler. Les rassemblements dans les domiciles privés seront autrement interdits.

Exceptions pour les proches aidants, les enfants en garde partagée, les personnes offrant un service ou du soutien ou les personnes qui font des travaux de construction déjà prévus.

Les activités de groupe organisées dans un endroit public intérieur seront interdites. À l’extérieur, la distanciation physique de 2 mètres demeure la norme.

Dans les manifestations, le port du masque sera obligatoire.

Les lieux accueillant un auditoire (salles de spectacle, cinémas, théâtres, bibliothèques, musées) seront fermés.

Exception autorisée pour les lieux de culte et pour les funérailles, mais en accueillant un maximum de 25 personnes.

Les bars, brasseries, tavernes et casinos seront fermés ainsi que les salles à manger des restaurants (seulement la livraison et les commandes pour emporter seront autorisées).

Les déplacements non essentiels vers une région verte, jaune ou orange et à l’extérieur du Québec seront non recommandés.

Dans les milieux de vie pour personnes aînées et vulnérables, seules les visites nécessaires à des fins humanitaires et celles des proches aidants apportant une aide significative à un usager sont autorisées (une personne à la fois, et un maximum de deux personnes par jour en CHSLD).

Les services professionnels et de santé en cabinet privé demeureront ouverts uniquement pour les services nécessitant d’être en personne.

Les commerces et les entreprises demeurent ouverts. La distanciation physique de 2 mètres et le port du masque sont obligatoires dans les commerces.

Les soins personnels et esthétiques sont maintenus selon les normes sanitaires en vigueur.

« Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre. On le fait pour mieux protéger les personnes aînées, pour que les enfants puissent continuer d’aller à l’école, pour s’assurer que notre système de santé soit en mesure d’offrir les soins et les services nécessaires et pour préserver la vie économique de notre société. Chacun doit collaborer et réduire ses contacts sociaux au cours des prochaines semaines. Nous ne retournons pas à un confinement comme celui qu’on a vécu printemps dernier : nous ciblons plutôt les lieux ou les activités qui représentent un trop grand risque en ce moment. » François Legault, premier ministre du Québec

« Dans certaines régions, la transmission du virus a atteint une vitesse inquiétante et il faut absolument la ralentir. Nous sommes conscients que certaines mesures, bien que temporaires, sont plus contraignantes, mais c’est la seule option en ce moment afin protéger la population, et particulièrement les personnes vulnérables. Il faut tous être solidaires pour casser la vague. » Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Dans les régions qui passent au palier rouge, on note une accélération marquée du nombre de cas et de la transmission communautaire. Plus que jamais, nous demandons aux gens de faire un effort particulier en limitant leurs activités et leurs interactions afin de contenir la propagation. Il faut absolument continuer à respecter les mesures de base acquises depuis le début de la pandémie et ne pas relâcher nos efforts. »Horacio Arruda, directeur national de la santé publique

Pour la région de la Capitale-Nationale, les secteurs qui passent au palier d’alerte maximale sont : l’agglomération de Québec incluant Saint-Augustin-de-Desmaures, l’Ancienne-Lorette et Wendake, les MRC de La Jacques-Cartier, de la Côte-de-Beaupré et de L’Île-d’Orléans.

Le Bas-Saint-Laurent, l’Estrie, une portion de la Capitale-Nationale et des secteurs de la Gaspésie, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie passent au palier orange.  Les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du Nord-du-Québec, des Terres-Cries-de-la-Baie-James, du Nunavik, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord passent au palier jaune.

Dans le contexte, les mesures visent à préserver :

  • la santé physique et mentale des personnes et leur qualité de vie;
  • la vie économique et culturelle de la société;
  • le développement des enfants et des jeunes et l’accessibilité au système d’éducation;
  • la protection des personnes plus âgées, seules ou vulnérables dans les différents milieux de vie.

La collaboration de tous est essentielle. Des amendes ou la fermeture de certains lieux pourraient être appliquées si les consignes ne sont pas respectées.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon