Lettre ouverte : Réactions suite à l’article ”Service de garde; Québec accélère la création de 143 places”

Lettre ouverte : Réactions suite à l’article ”Service de garde; Québec accélère la création de 143 places”
Garderie © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

Lettre ouverte de Valérie Therrien propriétaire de la Garderie Pomme Aventure

Valérie Therrien propriétaire de deux installations privées dans la région de Drummondville. Réactions suite à l’article : Service de garde; Québec accélère la création de 143 places 

Les garderies privées doivent être subventionnées

Il y a 3 ans, j’ai décidé de me lancer dans un projet de garderie privée à St-Cyrille afin de répondre à la demande grandissante de places dans la région. Étant la maman de 4 enfants, connaissant les enjeux reliés à la recherche de places, je voulais aider les familles de mon secteur. J’ai obtenu les permis et les accréditations du Ministère de la Famille afin d’opérer une installation de 55 enfants. Quelques mois plus tard, je décidais d’agrandir et d’augmenter le nombre de places à 80. Dans la réalisation de mes projets, je ne reçois aucune aide financière ni aucune subvention gouvernementale. En revanche, je dois répondre aux mêmes exigences que les CPE, que ce soit pour obtenir ou renouveler mes permis, lors de l’embauche des éducateurs et des éducatrices je dois respecter le même ratio d’éducateurs/éducatrices formées qu’un CPE. J’offre un service de grande qualité éducative, comme les CPE, mes évaluations éducatives réalisées par le MFA en sont la preuve. Lors de la pandémie, le Ministère de la Famille a demandé aux garderies privées d’ouvrir des services d’urgence et nous avons répondu présents. Les garderies privées font partie du réseau de garde québécois et nous faisons partie de la solution.

La semaine dernière, on annonçait l’arrivée de 2 CPE situés à 2 kilomètres de mon installation Garderie Pomme Aventure à St-Cyrille. Une enveloppe budgétaire de 2.6 millions de dollars à été débloquée pour la création de 142 places.

Le CPE au Cœur des Découvertes est sur les tablettes depuis plus de 8 ans. Le MFA ne tient pas compte de la réalité de 2021 dans l’attribution des places et ce, malgré le comité consultatif qui a été créé afin d’éviter les inégalités dans un même secteur. Le CPE au Cœur des Découvertes a fait des démarches afin de s’installer à Drummondville plutôt qu’à St-Cyrille étant donné que l’offre a changé depuis 2013. Cette demande a été refusée au MFA.

Le 11 février dernier, Mathieu Lacombe avouait qu’une réforme en profondeur s’imposait et qu’il était arrivé au bout de ses capacités à développer le réseau des CPE.

Nous avons besoin de places pour les jeunes familles de la région, je trouve déplorable qu’en 2021, des mamans ou des papas ne puissent pas retourner au travail car ils sont incapables de trouver une place en garderie. Nous avons besoin de places, mais nous avons aussi besoin d’équité. Le réseau privé fait partie de la solution. Si des installations privées ferment, le nombre de places disponibles diminue, pourquoi ne pas subventionner les places privées déjà existantes? Les familles québécoises ont droit au tarif unique peu importe la garderie que leurs enfants fréquentent.

Mon message aujourd’hui est le suivant : convertissez les garderies privées en garderie subventionnées. J’aimerais que mes parents puissent profiter du tarif unique car ils y ont droit. Par exemple, j’ai une maman de jumeaux, elle a 3 enfants qui fréquentent ma garderie, elle paye le double de sa sœur dont les enfants fréquentent un CPE. Les parents qui fréquentent une garderie privée ont droit à un retour anticipé. Cependant, le retour anticipé ne permet pas aux parents d’accéder au 8.35$ par jour du CPE. Pour un service égal, les parents doivent payer un tarif égal. De plus, mes parents ne veulent pas changer leurs enfants de garderie, ils sont bien chez Pomme Aventure et ils veulent y rester. En revanche, la maman de 3 enfants, lorsque le CPE va lui téléphoner, elle ne pourra pas refuser…Ce sont des milliers de dollars de plus dans ces poches.

Le dernier point mais non le moindre, la conversion de places non subventionnées en places subventionnées permettra aux éducateurs et aux éducatrices des garderies privées qui ont la même formation que les éducateurs/éducatrices en CPE, d’accéder à un salaire convenable et compétitif. Présentement, en milieu privé, il est impossible d’offrir un salaire équitable aux éducateurs et aux éducatrices. Mes adjointes et moi travaillons fort pour recruter du personnel motivé et passionné, j’ai une équipe extraordinaire, si je ne peux pas reconnaitre la formation de ces deniers, je sais très bien qu’éventuellement je vais les perdre au profit des CPE.

Les 270 parents qui fréquentent Pomme Aventure et les 40 éducateurs/éducatrices qui y travaillent m’appuient dans mes démarches. Ils ont besoin de savoir que dans le prochain budget, le ministre Lacombe mettra de l’avant le projet de convertir des places non subventionnées en places subventionnées dans la région de St-Cyrille et Drummondville. Les garderies privées font partie de la solution.

Valérie Therrien

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon