Production de vaccin ADN/ARNm – Hanmi Pharmaceutical présente des solutions pour faire face à la COVID-19

Production de vaccin ADN/ARNm – Hanmi Pharmaceutical présente des solutions pour faire face à la COVID-19
©Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

Corée du Sud

Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd., a annoncé que son slogan de gestion pour la nouvelle année sera « défis sans fin et nouveaux engagements pour l’industrie pharmaceutique », et a présenté son orientation opérationnelle pour l’année 2021 lors de la 39e conférence annuelle de J.P. Morgan sur les soins de santé qui s’est tenue en ligne. 

Au cours de la présentation du jour, Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd. a attiré l’attention en rendant publiques pour la première fois sa stratégie mondiale et un ensemble de solutions pour faire face à la COVID-19, ainsi que sa vision précise de la filière existante qui mènera à de nouveaux médicaments novateurs.

Cette stratégie comprend l’objectif de l’entreprise d’utiliser l’usine Bio Plant de Pyeongtaek comme organisation de fabrication et de développement en sous-traitance pour contribuer à la lutte contre la pandémie de COVID-19, grâce à la production de vaccins à ADN et de vaccins à ARNm, ainsi qu’au lancement de la trousse de diagnostic double pour la COVID-19 et la grippe et au développement de médicaments potentiels contre la COVID-19.

L’usine de Pyeongtaek possède une installation BPF où peuvent être produites en masse les substances médicamenteuses contenues dans les vaccins à ARNm et à ADN plasmidique. Cette installation est également capable de fabriquer des enzymes pour la synthèse et le traitement de l’ARN (les matières premières utilisées dans la fabrication de l’ARNm) par un procédé impliquant la fermentation et la purification de la bactérie E. coli. De plus, Hanmi Fine Chemical. Co., Ltd., une filiale, a la capacité de produire diverses matières premières synthétiques, notamment des nucléotides, des substances médicamenteuses synthétiques (ingrédients pharmaceutiques actifs), des intermédiaires et des peptides, ainsi que des lipides (matières premières utilisées dans la formulation du vaccin à ARNm).

Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd. élabore une stratégie globale pour la prévention, le diagnostic et le traitement de la COVID-19. L’entreprise a récemment lancé le vaporisateur nasal Hanmi Cold-MaskMC, dont le principal ingrédient est l’extrait de λ-carraghénane (lambda-carraghénane) qui peut prévenir les infections respiratoires virales. Elle se prépare également à lancer une trousse de diagnostic qui peut diagnostiquer simultanément la COVID-19 et la grippe.

Message important du maire de Drummondville Alain Carrier en lien avec la situation et pandémie de Covid19 à Drummondville 

En outre, l’identification des substances candidates précliniques pour le traitement de la COVID-19 à l’aide de substances chimiques nouvelles et des hormones thymosine (thymosine α1) d’inhibiteurs PIKfyve est toujours en cours.

Se Chang Kwon, président-directeur général de Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd., a expliqué : « Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd. possède diverses capacités basées sur les installations où nous pouvons produire des vaccins à acide nucléique en tant qu’organisation de fabrication et de développement en sous-traitance. » Il a ajouté : « Nous sommes ouverts à une collaboration éventuelle avec diverses entreprises pour contribuer à mettre fin à la pandémie mondiale. »

En outre, M. Kwon a présenté en détail les principales nouvelles de la recherche et du développement et les résultats attendus des recherches, et a souligné la croissance durable de Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd., qui a vu augmenter ses ventes de produits principaux, même pendant la pandémie de COVID-19.

À l’heure actuelle, Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd. se concentre sur le développement de 28 nouveaux médicaments, dont 8 médicaments pour les maladies métaboliques, 12 médicaments contre le cancer, 5 médicaments contre les maladies rares et 3 médicaments pour d’autres maladies, avec plus de 580 employés spécialisés en recherche et développement.

Le programme de fabrication et de développement en sous-traitance de vaccins à acide nucléique et de produits biologiques de Hanmi Pharma est axé sur l’usine Hanmi Bio Plant située à Pyeongtaek, Gyeonggi-do, à environ 130 kilomètres au sud de Séoul. L’usine Bio Plant de Hanmi utilise la bactérie E. coli pour produire une substance protéique appelée « LAPS Carrier » en tant qu’intermédiaire dans de nouveaux médicaments biologiques de la technologie de plateforme « LAPSCOVERY » de Hanmi. Le processus de fabrication de LAPS Carrier est semblable au processus de production de l’ADN plasmide, le précurseur de la synthèse de l’ARNm, qui est la substance clé des vaccins à acide nucléique.

L’usine Bio Plant de Hanmi peut produire environ 10 000 litres de milieu de culture par lot grâce à un processus de culture d’E. coli de trois jours. Cette quantité est suffisante pour produire des millions de doses de vaccins à acide nucléique. L’usine a la capacité de fournir plus de 100 lots de substances entrant dans la composition des vaccins à acide nucléique par an pour vacciner des centaines de millions de personnes.

L’usine Bio Plant de Hanmi possède deux bâtiments de production (bâtiments de production 1 et 2) sur le site d’une superficie de 51 498 m2. Avec plus de 500 employés, notamment des équipes de fabrication, de contrôle de la qualité, d’assurance qualité, d’ingénierie, de développement des procédés et de l’analyse et des affaires réglementaires en matière de chimie, fabrication et contrôles, l’entreprise est en mesure de réaliser le développement, la fabrication, la documentation réglementaire et la production commerciale de médicaments biologiques. Des fournitures cliniques et commerciales pour divers médicaments biologiques mis au point conjointement par Hanmi Pharmaceutical Co., Ltd. sont actuellement en cours de production.

Plus particulièrement, le bâtiment de production 2 nouvellement construit, qui a été achevé en 2019, fait 6 étages et a une superficie totale de 28 211 m2. Il constitue une installation de pointe qui peut produire et purifier jusqu’à 100 lots de 20 000 litres de culture de micro-organismes par an. L’usine dispose également d’une installation de remplissage de seringues pour produire des produits injectables finis, et offre des conditions optimales comme base de fabrication mondiale de médicaments biologiques.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon