Promouvoir la vie, c’est aussi semer l’espoir ….un appel à la fois

Promouvoir la vie, c’est aussi semer l’espoir ….un appel à la fois
© Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Encore un peu endormie, j’ouvre mes yeux. Par la fenêtre, le soleil brille, mais moi, je trouve que c’est nuageux. Je ne parle pas de la température, mais plus de comment je me sens. Ça fait quelques mois que je sens que je m’enlise un peu plus et ça me fait peur. Je ne vois rien de bon dans un proche avenir. Principalement, toute la situation avec la Cov… (ark, le cœur me lève juste à prononcer ce mot !) a fait déraper mon univers.

Je vis seule en appartement et je suis à l’université, mais les cours se font maintenant à distance. Avec le confinement, je ne vois presque plus mes amis et ma famille. Mon social en a pris tout un coup ! Mes heures ont été considérablement réduites à mon emploi. J’avais déjà un budget serré. Là, j’ai peine à arriver, financièrement. Puis, comme mon moral est bas, j’ai de la difficulté à me concentrer et mes notes chutent. Je ne me reconnais plus. Ça ne va pas…

En déroulant mon fil d’actualité sur mon téléphone, je tombe sur une publication du Ceps Drummond disant de les appeler, si on a besoin de parler. Honnêtement, je ne sais pas si ça peut vraiment m’être utile, mais je ne veux pas embêter mon entourage et je pense que je dois faire quelque chose avant que ce ne soit pire. Je décide donc de composer le 819 477-8855. Je parle avec une gentille fille et je sens qu’elle est vraiment là pour m’écouter et surtout, elle ne me juge pas. J’ai parlé pendant plusieurs minutes et elle m’a amenée à explorer ce qui pourrait me faire du bien et m’aider à traverser cette période hors du commun. En raccrochant, j’ai ressenti un soulagement.

Je suis d’abord sortie prendre une longue marche. L’air frais et une activité physique ont réellement un effet bénéfique ! J’ai eu ensuite les idées plus claires pour étudier pendant une heure ou deux. Puis, j’ai un oncle seul et qui, lui aussi, vit difficilement la situation. J’ai décidé de lui téléphoner pour prendre de ses nouvelles et jaser un peu avec lui. Avant de terminer notre conversation, il m’a remercié chaleureusement de cet appel. Ça lui a vraiment fait plaisir et j’en suis bien contente ! Juste avant de me faire couler un bain chaud pour me détendre, je remarque qu’il a neigé et je vais pelleter ma partie d’escalier et de balcon. Mes voisins de palier sont des gens âgés et je décide de prendre 5 petites minutes supplémentaires pour enlever la neige de leur côté. De leur fenêtre, ils m’ont remercié d’un sourire ravi et d’un regard étincelant ! C’est gratifiant ! Faut que ça continue !

Le matin suivant, j’ouvre mes yeux… et je vois de belles éclaircies !

 

Mélody Courtois

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon