Avenir et survie des rues commerciales et des centres-villes, l’UMQ identifie des priorités d’action

Avenir et survie des rues commerciales et des centres-villes, l’UMQ identifie des priorités d’action
© Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a tenu aujourd’hui une conférence municipale sur la vitalité commerciale, pour discuter de l’avenir des commerces de proximité, et cela, autant dans les grands centres urbains que dans les régions.

Dans le cadre de cet événement virtuel, les élues et élus et gestionnaires municipaux ont discuté d’achat local, de main-d’œuvre, de virage technologique et d’aménagement et d’urbanisme. Plusieurs organisations partenaires ont participé à la rencontre, dont le Conseil québécois du commerce de détail, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante et le Centre québécois d’innovation en commerce.

« L’automne dernier, j’ai parcouru virtuellement le Québec. Dans toutes les régions, on me parlait de l’avenir des rues commerciales et de la survie des centres-villes. On en parlait avant la crise sanitaire et on en parle encore plus aujourd’hui. C’est une préoccupation pour les municipalités puisque les commerces de proximité, les commerces qui ont pignon sur rue, sont la première condition pour assurer le dynamisme économique d’une communauté. C’est une façon de créer des emplois, d’assurer une qualité de vie à sa population et d’attirer des investissements. Les retombées sont cruciales pour toutes les régions », a soutenu la présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, madame Suzanne Roy.

« Chaque crise génère son lot d’opportunités. Plus que jamais, on comprend l’importance de soutenir nos commerces locaux. Il y a une prise de conscience collective. Aujourd’hui, on est en mode solution. Il faut traverser la crise, mais aussi préparer l’avenir. Il faut diversifier l’offre, donner une expérience client, adapter les espaces et amener les gens à occuper différemment leurs centres-villes. Mais prioritairement, il faut que nos commerçants prennent plus de place sur le web », a déclaré pour sa part le président de la Commission sur le développement économique de l’UMQ et maire de Deux-Montagnes, monsieur Denis Martin.

Dans le cadre des discussions, l’UMQ a ciblé plusieurs priorités d’action pour assurer une relance commerciale partout au Québec, dont les suivantes :

Soutenir financièrement les organismes à but non lucratif qui ont pour mission de stimuler le développement commercial et la revitalisation des centres-villes;

Élargir les critères du programme Rénovation Québec de la Société d’habitation du Québec;

Créer une plateforme transactionnelle et accessible pour favoriser l’achat local;

Octroyer des micro-aides pour la création de sites web et l’élaboration de diagnostics de plan numérique;

Élargir et soutenir l’accompagnement offert aux commerçants en matière de ressources humaines.

Au cours des prochaines semaines, l’Union mènera des représentations à cet effet, notamment dans le cadre des consultations prébudgétaires des gouvernements fédéral et du Québec.

La voix des gouvernements de proximité

Depuis plus de 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon