Ottawa annonce du financement pour faire avancer la mise au point de technologies canadiennes en matière de vaccins contre la COVID‑19

Ottawa annonce du financement pour faire avancer la mise au point de technologies canadiennes en matière de vaccins contre la COVID‑19
Laboratoire Covid19 © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le premier ministre Justin Trudeau, premier ministre du Canada annonce poursuivre activement l’achat et la mise au point de vaccins, de traitements et de fournitures connexes afin de protéger les Canadiens contre le virus et de soutenir la relance après la pandémie.

À cette fin, le gouvernement du Canada annonce qu’il investie dans des projets canadiens et déploie des efforts pour renforcer notre secteur de la biofabrication et notre capacité de lutter contre de futures pandémies grâce à une technologie de pointe en matière de vaccins.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un investissement pouvant atteindre 173 millions de dollars dans l’entreprise Medicago de Québec. Cet investissement, par l’intermédiaire du Fonds stratégique pour l’innovation (FSI), vise à soutenir la réponse du Canada à la COVID-19 et les efforts de préparation du pays. Le projet, d’une valeur totale de 428 millions de dollars, permettra de réaliser des essais cliniques qui contribueront à faire progresser la mise au point du vaccin à particules pseudovirales de Medicago. Ce vaccin a été développé à partir de la plateforme de production sur plantes exclusive de l’entreprise. Le projet permettra aussi de mettre sur pied une installation de production de vaccins et d’anticorps à grande échelle afin d’augmenter la capacité de biofabrication du pays.

Le gouvernement a également signé un accord avec Medicago pour obtenir jusqu’à 76 millions de doses de son candidat-vaccin contre la COVID-19. Cela représente une quantité suffisante pour vacciner 38 millions de personnes. Il s’agit du premier candidat-vaccin développé au pays auquel le gouvernement du Canada a eu accès.

De plus, le gouvernement investira jusqu’à 18,2 millions de dollars par le biais du FSI dans l’entreprise de biotechnologie Precision NanoSystems établie à Vancouver. Cet investissement appuiera un projet de 24,27 millions de dollars qui permettra de réaliser des études précliniques et des essais cliniques en vue de faire avancer la mise au point d’un candidat-vaccin contre la COVID-19. Le gouvernement fournira également jusqu’à 23,2 millions de dollars par l’intermédiaire du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada pour faire progresser la mise au point de six candidats-vaccins contre la COVID-19 qui se trouvent à divers stades des essais cliniques.

Le gouvernement du Canada a maintenant signé des accords avec Medicago, AstraZeneca, Sanofi et GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Novavax, Pfizer et Moderna. Grâce aux accords signés à ce jour, le gouvernement pourra obtenir jusqu’à 358 millions de doses des différents candidats‑vaccins de ces entreprises contre la COVID-19. À l’heure actuelle, trois candidats‑vaccins sont à l’étude et de nombreux autres sont en cours d’essais cliniques et de développement.

« L’annonce d’aujourd’hui témoigne de l’engagement du Canada à trouver des solutions fondées sur des faits pour lutter contre la pandémie mondiale de COVID-19. Alors que nous poursuivons la relance de notre économie en toute sécurité, nous ferons tout ce qu’il faut pour protéger les Canadiens contre la COVID-19 et bâtir un pays plus sain et plus sûr pour tous. Voilà pourquoi nous soutenons notre secteur de la biofabrication, par le biais d’entreprises comme Medicago et Precision NanoSystems, pour mettre au point un vaccin fiable, fabriqué au Canada. » – Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« L’accès à des vaccins sûrs et efficaces est essentiel pour le Canada. Le gouvernement fait sa part pour aider les entreprises canadiennes innovatrices à effectuer les recherches nécessaires pour démontrer que leurs produits répondent aux normes élevées de Santé Canada en matière de sécurité, d’efficacité et de qualité. » – Patty Hajdu, ministre de la Santé

« Notre gouvernement continue de gérer les répercussions de la pandémie, tout en se préparant à de futures vagues. L’investissement d’aujourd’hui aide les entreprises canadiennes Precision NanoSystems et Medicago à mettre au point des candidats‑vaccins fabriqués au Canada qui sont conformes aux recommandations du Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19. L’investissement soutient également les travaux des chercheurs et des entreprises qui contribuent à la lutte contre la pandémie. Ces efforts s’inscrivent dans le cadre de l’engagement continu de notre gouvernement à protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens. » – Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

« Grâce à cette entente entre le gouvernement du Canada et Medicago, les Canadiens auront accès à un autre candidat-vaccin prometteur contre la COVID-19. Medicago travaille sans relâche ici même au Canada, pour aider à lutter contre la COVID-19 et à protéger la santé et la sécurité des Canadiens. » – Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

Espace fier partenaire Vingt55 : Centraide Centre-du-Québec Face aux enjeux locaux ne soyons  #jamaisIndifférents

En avril, le gouvernement du Canada a annoncé un soutien de plus d’un milliard de dollars pour le Plan de mobilisation des sciences pour lutter contre la COVID‑19, qui porte notamment sur la mise au point de vaccins, la production de traitements et le traçage du virus. Ce soutien comprend une contribution de 600 millions de dollars du FSI visant à soutenir le développement de vaccins et les essais cliniques thérapeutiques en lien avec la COVID-19 menés par le secteur privé, et à favoriser les possibilités dans le secteur canadien de la biofabrication.

De plus, le gouvernement du Canada a prévu investir environ un milliard de dollars pour garantir son accès à des candidats-vaccins.

Le gouvernement du Canada a signé des accords avec les entreprises suivantes pour garantir son accès à leurs candidats-vaccins contre la COVID-19 :

Medicago, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses de son candidat‑vaccin à particules pseudovirales.

AstraZeneca, qui fournira jusqu’à 20 millions de doses de son candidat‑vaccin vectoriel AZD1222.

Sanofi et GlaxoSmithKline, qui fourniront jusqu’à 72 millions de doses de leur candidat‑vaccin à sous‑unités protéiques.

Johnson & Johnson, qui fournira jusqu’à 38 millions de doses de son candidat-vaccin vectoriel Ad26.COV2.S.

Novavax, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses de son candidat‑vaccin à sous-unités protéiques NVX-CoV2373.

Pfizer, qui fournira un minimum de 20 millions de doses de son candidat‑vaccin à base d’ARN messager (ARNm), le BNT162. Le gouvernement est aux derniers stades de la négociation avec l’entreprise afin d’inclure des options qui lui permettront d’obtenir des doses supplémentaires.

Moderna, qui fournira jusqu’à 56 millions de doses de son candidat‑vaccin à base d’ARNm, le mRNA-1273.

Actuellement, aucun vaccin n’a été approuvé pour prévenir la COVID-19. Tous les candidats‑vaccins doivent faire l’objet d’essais précliniques et cliniques. Santé Canada examinera les preuves d’efficacité, de sécurité et de qualité de fabrication de chaque candidat‑vaccin au fur et à mesure qu’elles deviennent disponibles, afin de déterminer si l’utilisation du produit sera approuvée au Canada.

Les paiements complets seront versés aux entreprises pharmaceutiques en fonction de la réussite des essais cliniques des vaccins et de l’obtention de l’approbation réglementaire. Tous les contrats que le gouvernement du Canada signe avec les fabricants de vaccins prévoient des clauses de retrait au cas où elles s’avéreraient nécessaires.

Les investissements annoncés aujourd’hui, qui seront versés à Medicago et à Precision NanoSystems par l’intermédiaire du FSI, contribueront à créer et à maintenir environ 440 emplois à temps plein.

Le Plan de mobilisation des sciences prévoit également un soutien à l’initiative de Modélisation des maladies infectieuses émergentes. Cela contribuera à renforcer la capacité du gouvernement du Canada à gérer les menaces de pandémie. L’initiative tire parti de la vaste expertise multidisciplinaire du milieu universitaire pour renforcer les capacités et améliorer la coordination de la modélisation des maladies infectieuses à l’échelle du Canada.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon