Un bête accident coûte la vie à un travailleur de 18 ans exemplaire

Un bête accident coûte la vie à un travailleur de 18 ans exemplaire
© Photo FACEBOOK. | Philippe Chiasson (Décédé), 18 ans, débutait sa carrière sur la construction.

SAINT-EUGÈNE-DE-GRANTHAM

Après une chute, il aurait été frappé par une pelle mécanique

 

Un bête accident sur un chantier de construction résidentiel, au Centre-du-Québec, a coûté la vie, mercredi, à un employé de 18 ans pourtant reconnu comme un travailleur exemplaire.

Depuis juin, Philippe Chiasson, 18 ans, travaille dans la construction à égaliser le béton pour des projets de fondation.

Mercredi, vers 15 h 30, il oeuvrait sur chantier d’agrandissement de maison, sur le chemin de St-Hyacinthe, à Saint-Eugène-de-Grantham, au Centre-du-Québec, quand il serait tombé de la dalle où il se travaillait.

Après sa chute, il aurait aussitôt été frappé par une pelle mécanique qui effectuait ses manoeuvres à proximité. Le coup a été fatal.

Les proches de la victime sont atterrés d’avoir perdu un jeune homme aussi vaillant et «à ses affaires».

«C’est un modèle! Je vivais avec mon fils. On était très proche. On avait un paquet de projets ensemble, mais il est parti…», a confié son père endeuillé, Marcel Chiasson.

Le lendemain du drame (jeudi), l’homme était évidemment sous le choc.

De puis l’âge de 14 ans

La victime travaillait depuis l’âge de 14 ans, alors qu’il poursuivait ses études secondaires. Il avait débuté comme ouvrier agricole à la Ferme Beremy, de Plessisville. Le propriétaire, Réjean Bergeron, était surpris d’apprendre l’accident tragique de son ex-employé.

«Il était consciencieux. Il posait des questions avant d’agir», rapporte l’agriculteur.

Philippe Chiasson avait quitté son emploi à 16 ans parce qu’il a déménagé à Drummondville, mais il revenait chaque été en vélo visiter les gens de la ferme.

Plusieurs publications sur les réseaux sociaux témoignaient de l’affection que lui portaient ses proches. Ceux-ci étaient marqués par son souci des autres et son enthousiasme contagieux.

«Il était toujours souriant et réalisait ses rêves à 110 %», communique un ancien camarade de classe, Alexandre Gosselin.

Enquête

Deux inspecteurs de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ont été dépêchés sur les lieux, jeudi, pour investiguer sur les circonstances précises de cet accident mortel.

Le coroner Yvon Garneau trouve que cette enquête prend une tournure spéciale, alors que l’événement est survenu le jour du lancement de la Campagne «Toutes les 6 minutes, il se produit un accident du travail».

Cela représente, au Québec, plus de 86 000 accidents du travail par an.

 

FAITES CONNAÎTRE VOTRE ORGANISATION


Avec près de 190 000 vues par mois, le MÉDIA WEB  Vingt55 est un incontournable pour faire connaître votre organisation ou dévoiler vos événements à venir. Contactez-nous pour plus d’informations et connaître nos forfaits avantageux pour votre campagne de publicité.


Contactez immédiatement le

819 870-2930 poste 1

ou écrire à

ebeaupre@vingt55.com


Vous avez une nouvelle d’intérêt à partager ?


Si vous connaissez des hommes ou des femmes, des gens d’affaires de votre communauté, de votre quartier, qui méritent que l’on parle d’eux, faites-le nous savoir en nous faisant parvenir un texte avec les coordonnées des personnes concernées à nouvelles@vingt55.com  ou appelez la salle de nouvelles au 819 870-2930 poste 2 entre 9 h et 16 h.


Caroline Lepage
Caroline Lepage
JOURNALISTE
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment