100 000 foyers québécois bénéficieront d’un accès à Internet haute vitesse en région

100 000 foyers québécois bénéficieront d’un accès à Internet haute vitesse en région
Le premier ministre Couillard rencontre des acteurs économiques.© Capture Facebook Philippe Couillard (Patrick Lachance, MCE).

Dans le cadre de l’appel de projets du programme Québec branché, plus de 80 projets ont été retenus dans les 14 régions admissibles du Québec, lesquels représentent des investissements de plus de 290 millions de dollars, dont 105,9 millions proviennent du Gouvernement du Québec. «Pour que nos jeunes restent ou reviennent en région, nous devons leur donner les moyens d’y réaliser leurs rêves et leurs ambitions.» a mentionné le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.


Vidéo prise sur site Facebook de Philippe Couillard, premier ministre du Québec.


Il est prévu qu’en tout, 96 829 foyers québécois bénéficieront des retombées de ces projets et de la fibre optique qui sera déployée partout en région.

Le programme Québec branché a pour objectif de fournir des services Internet haute vitesse aux régions et aux localités qui sont actuellement mal ou non desservies. Le Gouvernement du Québec prévoit également financer des projets en territoires nordiques par le biais de la Société du Plan Nord. Des discussions sont en cours entre le gouvernement fédéral et la Société du Plan Nord et pourraient faire l’objet d’une annonce ultérieurement.

 

M. Couillard précise que « Dans toutes les régions que j’ai visitées au cours des dernières années, on m’a posé la même question : comment garder les jeunes en région et les y ramener? C’est une de vos préoccupations et une des miennes. Près de 100 000 foyers pourront être branchés sur Internet haute vitesse partout au Québec […] » C’est un pas majeur vers l’essor de régions innovantes entièrement branchées sur le monde et ouvertes aux collaborations locales et internationales. »

« Notre appui à ces projets permettra de brancher un plus grand nombre de ménages et d’entreprises et concourra à la croissance de notre économie. Tout comme l’a été l’électricité au XXe siècle, l’accès à Internet haut débit de nos jours représente un puissant levier de développement numérique et socioéconomique. » a déclaré Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

 

Faits saillants :

– Le programme Québec branché, doté d’une enveloppe initiale de 100 millions de dollars, est l’un des piliers du Plan d’action en économie numérique et de la future Stratégie numérique du Québec.

– Dans le cadre de l’appel de projets du programme Québec branché, près de 80 projets ont été retenus dans les 14 régions admissibles du Québec, lesquels représentent des investissements de 293,3 millions de dollars, dont 105,9 millions proviennent du Gouvernement du Québec. Il est prévu qu’en tout, 96 829 foyers québécois bénéficieront des retombées de ces projets.

Les critères des programmes Québec branché, du Gouvernement du Québec, et de Branché pour innover, du gouvernement fédéral, ont été arrimés, et les deux ordres de gouvernement ont travaillé en collaboration tout au long du processus.


Réactions de la FCCQ

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue le déploiement des investissements de 293,3 millions de dollars annoncé aujourd’hui par les gouvernements du Québec et du Canada pour rendre plus accessibles les connexions Internet à haut débit dans les régions actuellement mal desservies. Il s’agit d’une bonne nouvelle, qui doit être considérée comme un point de départ et non d’arrivée, puisqu’il faudra des sommes supplémentaires afin d’arriver à couvrir l’ensemble des régions québécoises.

La FCCQ tient également à souligner la participation financière des entreprises québécoises de télécommunication et de donateurs, qui contribueront à la hauteur de 98 millions de dollars.

« Cette annonce permettra à plusieurs entreprises d’avoir accès à Internet haute vitesse et d’être plus compétitives. », affirme Stéphane Forget, Président-directeur général de la FCCQ.

« Malgré cette bonne nouvelle, il reste encore plusieurs investissements à réaliser et les gouvernements doivent accélérer la cadence. En plus du commerce électronique qui croît à une vitesse fulgurante, les entreprises cherchent à innover dans leurs façons de faire afin d’être plus efficace dans leurs activités quotidiennes », a poursuivi M. Forget.

Pérenniser les programmes 

La FCCQ souhaite toutefois rappeler que le déploiement des infrastructures numériques s’accomplit dans la durée et requiert un programme d’investissement permanent et stable, comme c’est le cas pour le fonctionnement du Plan québécois des infrastructures (PQI).

Il importe pour la suite, que les programmes soient récurrents et pérennes et que les sommes soient garanties.

Eric Beaupré
Eric Beaupré
RéDACTEUR_EN_CHEF
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon