1000 $ aux vacanciers , le Bloc Québécois propose une solution immédiate 

1000 $ aux vacanciers , le Bloc Québécois propose une solution immédiate 
Le député de Drummond à la Chambre des communes, Martin Champoux © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le député de Drummond à la Chambre des communes, Martin Champoux, a tenu à ajouter sa voix à celle du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, alors que celui-ci affirme « que la gestion des frontières et de l’espace aérien dans le contexte de la pandémie par Ottawa est davantage un échec qu’un succès. »

Yves-François Blanchet ajoute que « non seulement le gouvernement de Justin Trudeau a manqué de leadership depuis mars et entretenu par le fait même une vive inquiétude au Québec, mais il a omis d’exercer les contrôles auprès des voyageurs, en temps opportun, avec l’urgence et la rigueur nécessaire.  L’admissibilité des voyageurs à des prestations pour compenser d’éventuelles pertes de revenus pendant leur quarantaine a été la goutte qui a fait déborder le vase pour les citoyens qui acceptent de faire les sacrifices demandés par la santé publique

Martin Champoux salue toutefois la volonté, bien qu’annoncée tardivement, du gouvernement de corriger cette faille dans le programme de la PCMRE, mais il précise : « La façon la plus rapide et efficace de procéder est un court amendement législatif à la loi C-4 qui réserverait la prestation uniquement en cas de déplacements essentiels. Cela exclut évidemment les vacances! »  Si le gouvernement choisit cette option, le Bloc Québécois est convaincu que le NPD et les conservateurs accepteront de procéder rapidement. Pour ce faire, le gouvernement doit rappeler le parlement.  

Le député de Drummond indique que « le rappel du Parlement peut se faire en toute sécurité, avec moins de 50 députés présents, pour voter rapidement une loi modifiant C-4, comme les Québécois l’exigent. Je n’imagine pas que quiconque voudrait profiter de la situation pour soutirer des gains partisans. »

Martin Champoux précise que la solution proposée corrige immédiatement cette injustice et évite un règlement unilatéral du gouvernement sans consultation des oppositions. Le député bloquiste ajoute qu’il y aura d’autres gestes à poser : « Il faut qu’Ottawa, comme les États-Unis et l’Europe, impose aux compagnies aériennes, qu’il s’apprête à aider généreusement, qu’elles remboursent les billets d’avion à leurs clients lésés. Il est inacceptable que des gens qui ont acheté de bonne foi un voyage pour leur famille, avant même la pandémie, se fassent dire de renoncer au voyage et à l’argent! Il faut aussi que le gouvernement redonne confiance aux Québécois et aux Canadiens en resserrant les directives aux frontières aériennes et terrestres pour ne permettre que le commerce et les déplacements essentiels. Il doit aussi, comme les experts le suggèrent, demander des tests au départ et à l’arrivée, et superviser étroitement les quarantaines. »

Dans ce contexte, Yves-François Blanchet et Martin Champoux assurent Justin Trudeau et Pablo Rodriguez d’une collaboration sincère, parce que c’est ce que les Québécois attendent de leurs élus.

 

Espace ”Fier partenaire Vingt55” – Ville de Drummondville 

texte 2

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon