Décès d’un travailleur agricole dans un silo: Le coroner Yvon Garneau remet son rapport

Décès d’un travailleur agricole dans un silo: Le coroner Yvon Garneau remet son rapport
© Photo Éric Beaupré. (Archives Vingt55)

DRUMMONDVILLE

Après l’avoir transmis à la famille de la victime, le coroner Yvon Garneau a rendu public le rapport détaillé de cinq pages entourant le décès de Christian Labonté, un travailleur agricole âgé de 52 ans, décédé à Saint-Bonaventure sur une ferme familiale, le 26 septembre 2017.

Le malaise du silo: rapide en raison de gaz dans le silo

«Vers 6 h du matin, Christian Labonté est entré dans le silo parce que de l’ensilage s’était affaissé durant la nuit et que l’extracteur ne pouvait pas faire le travail» explique le coroner.

Malgré les quelques minutes passées dans le silo, l’homme a été intoxiqué au dioxyde d’azote et est tombé rapidement en détresse respiratoire.

Son frère, qui était placé au bas du silo, a tenté d’entrer en communication avec lui vers 6 h 20. En l’absence de réponses, ce dernier est monté à son tour au silo pour y découvrir la victime couchée sur l’ensilage endurci.

Celui-ci constate la présence de gaz et surtout la détresse respiration de la victime et il a rapidement contacté le 911.

Une opération de sauvetage complexe mais rapide

«Le fils de la victime a accouru sur place et a tout tenté pour garder en vie son père et réanimer la victime. Alors que les pompiers et premiers répondants avaient été appelés rapidement, ils ont poursuivi les manoeuvres tout au long de l’opération de sauvetage qui aura duré un peu plus d’une heure, en raison de la position de la victime et des difficultés d’évacuation que représentent un tel sauvetage. Monsieur Labonté a été évacué et transporté par ambulance et à  son arrivée à l’hôpital, la victime était demeure inconsciente et en asystolie. Le décès de la victime a été constaté à l’hôpital alors que les urgentologues avaient tout fait en leur pouvoir pour lui redonner un pouls.»

La «maladie du silo»: une réalité et des risques connus des agriculteurs

Aucune substance ni drogue n’ont été détectées lors de l’autopsie. L’enquête policière de la SQ n’a démontré aucune intervention d’un tiers contributif au décès.

La CNESST commente le rapport: «Il y a eu absence de mesure de prévention et mesure de sécurité lors de l’entrée dans le silo soit un espace clos qui comporte des dangers bien connus’’ conclut l’enquête de la CNESST qui vient appuyer le rapport le coroner Yvon Garneau.

Un sondage à la suite du décès du travail révèle que 89% des travailleurs entrent dans les silos à des moments à risques d’exposition au gaz, alors que ceux-ci sont ventilés de mauvaise façons.

Les conclusions du rapport

Le coroner n’a pas émis de recommandations considérant les efforts importants de sensibilisation déjà déployés.

«Christian Labonté, 52 ans, a succombé à une intoxication au dioxyde d’azote après être entré dans un silo à Saint Bonaventure, il s’agit d’un décès -purement accidentel».

Voilà la conclusion du rapport du coroner Yvon Garneau dans ce dossier.

 

FAITES CONNAÎTRE VOTRE ORGANISATION


Avec près de 190 000 vues par mois, le MÉDIA WEB  Vingt55 est un incontournable pour faire connaître votre organisation ou dévoiler vos événements à venir. Contactez-nous pour plus d’informations et connaître nos forfaits avantageux pour votre campagne de publicité.


Contactez immédiatement le

819 870-2930 poste 1

ou écrire à

ebeaupre@vingt55.com


Vous avez une nouvelle d’intérêt à partager ?


Si vous connaissez des hommes ou des femmes, des gens d’affaires de votre communauté, de votre quartier, qui méritent que l’on parle d’eux, faites-le nous savoir en nous faisant parvenir un texte avec les coordonnées des personnes concernées à nouvelles@vingt55.com  ou appelez la salle de nouvelles au 819 870-2930 poste 2 entre 9 h et 16 h.


Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment