Déçus des négociations, les employés municipaux cols blancs de Drummondville s’invitent au Conseil municipal

Déçus des négociations, les employés municipaux cols blancs de Drummondville s’invitent au Conseil municipal
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Les employés municipaux cols blancs de Drummondville déçus des négociations et du renouvellement de leur convention collective s’invitent au Conseil municipal.

À la période des questions, Marc-André Loiselle, président du syndicat des cols blancs, s’est avancé au lutrin pour dénoncer l’insatisfaction et  lenteur des négociations de leur convention collective échue depuis le 31 décembre 2018.

Les employés municipaux cols blancs de Drummondville négocient actuellement leur convention collective, qui est comme vous le savez, notre Ville est en plein essor économique et nous connaissons une croissance démographique constante depuis plusieurs années.

Le président syndical Marc-André Loiselle a pris la parole lors du conseil du 3 juin,

” Les représentants de la Ville ont annoncé, le 21 mai 2019, des surplus budgétaires totalisant près de 4 M$ uniquement pour l’année 2018. Ironiquement, plus tôt cette même journée nous avons reçu une offre globale concernant le renouvellement de notre convention collective.

Une offre qui a été déposée au syndicat des employé(e)s municipaux cols-blancs sans même que l’ensemble des points aient été expliqués et argumentés. Nous n’avons pas à payer le prix pour les négociations que l’UMQ et le gouvernement provincial se prépare à mener cet automne. Plusieurs lois ont été adoptées au cours des dernières années qui favorisent largement la partie patronale et nous sommes d’avis que les travailleuses et travailleurs doivent se mobiliser contre les attaques à notre convention collective que l’employeur tente de faire.

Nous demandons au conseil municipal de continuer à reconnaître l’expérience de travail acquis de ces travailleuses et travailleurs après plusieurs années de loyaux services au sein de l’organisation, leurs permettant une possible progression de carrière. Des horaires fixes et planifier afin de permettre à tous les employé(e)s une meilleure conciliation famille-travail. Des conditions salariales équitables permettant de maintenir le pouvoir d’achat des travailleuses et travailleurs ainsi que de retenir et attirer les employé(e)s au sein de notre organisation. Il ne faut pas oublier que la Ville de Drummondville, veut signer une convention d’une durée de 10 ans.

Le syndicat des employé(e)s municipaux cols blancs, s’attend à plus de sérieux de la part de la ville de Drummondville dans cette négociation a fait savoir le présidant syndical Marc-André Loiselle au nom des cols blanc présents lors de la période des questions.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon