Dérapages, conduite dangereuse et constat d’infraction : un jeune conducteur apprend que conduire est un privilège

Dérapages, conduite dangereuse et constat d’infraction : un jeune conducteur apprend que conduire est un privilège
Dérapages, conduite dangereuse et constat d'infraction @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Un jeune conducteur de 18 ans a appris à ses dépens que la conduite est un privilège et que les manœuvres dangereuses ont un prix à payer à Drummondville, après avoir effectué quelques tentatives de dérapage contrôlé. Ayant voulu tester ses capacités de conduite, il a rapidement perdu le contrôle de son véhicule et s’est retrouvé coincé sur un terre-plein du Canadien-Tire de Drummondville.

Un jeune conducteur apprend que conduire est un privilège @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Face aux actions imprudentes du conducteur, des témoins ont signalé les frasques de l’apprenti pilote. Ce dernier a dû se rendre à l’évidence qu’il ne maîtrisait ni ses manœuvres, ni sa voiture, et encore moins le pouvoir dissuasif des agents de police qui, une fois arrivés sur place, ont constaté que le conducteur était coincé, incapable de repartir.

‘’Conduire est un privilège», ont visiblement constaté et rappelé les policiers à l’apprenti conducteur.

Devant les traces indéniables et forts des témoignages, les policiers, appelés initialement pour des infractions au code de la sécurité routière, ont émis un constat d’infraction, explique le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

En effet, selon le code, lorsqu’un conducteur commet une infraction ou une conduite imprudente susceptible de mettre en péril la vie ou la sécurité des personnes ou la propriété, il s’expose à un constat.

Un constat de 1000 $ pour sa conduite dangereuse a été remis au conducteur, qui a également dû faire remorquer sa voiture.

Un témoin, satisfait de l’intervention des policiers, n’a pas manqué de souligner que même dans un endroit où il y a peu de véhicules, des clients peuvent croiser le chemin d’un tel chauffard a-t-il mentionné, rappelant que lorsqu’un conducteur endommage sa voiture ou heurte un lampadaire, ce sont tous les conducteurs et assurés qui finissent par payer le prix des hausses d’assurance.

En plus du constat d’infraction, le conducteur a également dû assumer les frais de remorquage de son véhicule pour sortir de sa fâcheuse position.

Un jeune conducteur apprend que conduire est un privilège @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×