Deux finissantes du secondaire de Drummondville lancent un cri du cœur au premier Ministre Legault : ”Et nous? Il nous a oubliés?”

Deux finissantes du secondaire de Drummondville lancent un cri du cœur au premier Ministre Legault : ”Et nous? Il nous a oubliés?”
‘’Nous comprenons la situation que vit le Québec bien sûr, nous ne se sommes pas égoïstes, nous aurions toutefois aimé pouvoir être autorisés à vivre une journée d'école pour les secondaires V, à tout le moins, ne pas être oubliées ni mis de côté’’. Mylène et Sara-Jade

DRUMMONDVILLE

Mylène Fournelle Labrecque et son amie Sara-Jade Larocque, deux jeunes étudiantes, deux finissantes Drummondvilloises verront leur fin d’année comme des milliers d’étudiants(es) de la province se terminer de façon abrute, sans aurevoir, sans lustre, les rêves et espoirs d’une réussite scolaire à la hauteur des efforts mis durant toute ces années, passeront à l’histoire, sans elles.

Elles ont toutes deux pris la parole sur les réseaux sociaux par le biais d’une lettre ouverte, un message reçu et entendu par bon nombre d’étudiants(e)s partageant la même situation, le Vingt55 et transmis à la Commission scolaire des Chênes, qui aura rapidement trouvé écho auprès de la direction de la CSDC, qui est bien sûr tributaire des décisions du gouvernement et ministre de l’Éducation.

Parce que nos jeunes ont le droit de parole également, deux étudiantes de Drummondville prennent la parole, le Vingt55 donne une voix à ces deux étudiantes comme des milliers d’autres qui malheureusement vivront cette déception dans la province.

‘’Nous n’avons pas pu dire aurevoir à nos professeurs qui nous ont permis ce cheminement important, ni à nos camarades et amis. Cela ferait une grosse différence de profiter une dernière fois de notre secondaire. Nous n’aurions souhaité que ça, que nous puissions fermer ce chapitre de nos vies et ce cheminement scolaire, ont-elles fait valoir comme bien des étudiants de la province’’. explique les jeunes deux jeunes filles

 

Texte de Mylène Fournelle Labrecque et Sara-Jade Larocque :

Bonjour à vous, je me présente, Mylène Fournelle Labrecque aidée par Sara-Jade Larocque, jeunes filles en secondaire V à La Poudrière à Drummondville et j’aimerais que vous lisiez mon avis, même si les chances sont minces que vous le lisiez, mais je prends une chance pareille. Je suis abonnée à une page Facebook qui se nomme « les secondaires V en quarantaine ». Je constate que je ne suis pas la seule à trouver ça dur.

Monsieur Legault fait du très beau travail sérieusement, je le remercie d’être notre premier ministre car je ne crois pas qu’on serait arrivés à s’en sortir. Je le remercie pour tout. Malheureusement, j’ai l’impression qu’il nous a oubliés, les secondaires V qui vivent notre dernière année avec leurs amis… J’avais si hâte à cette année… J’avais si hâte de retourner à l’école… Mais savoir que tout ça est fini me tue… J’ai écouté la conférence et quand il a dit “ça va être bon aux jeunes de voir leurs amis” je me suis dit “et nous? Il nous as-tu oubliés ?”

J’avais le goût de brailler… probablement plusieurs autres braillent présentement sans savoir quand ils vont revoir leurs amis pour une dernière fois… Je ne veux pas me plaindre à vous… Je veux juste que vous pensiez à nous… Qui se dit que notre dernière année qui était supposée être la meilleure est malheureusement fichue… J’espère que vous allez avoir pris deux minutes pour avoir lu… Merci et bonne journée.

Mylène Fournelle Labrecque aidée par Sara-Jade Larocque, jeunes finissantes du secondaire 2020

 

Une réponse qui ne s’est pas fait attendre à Drummondville

Le Vingt55 a partagé la lettre avec la direction de la Commission scolaire Des Chênes de Drummondville, qui n’a pas tardé à trouver écho auprès de la direction, sensible autant à la réussite de leurs élèves que leurs efforts scolaires, a répondu.

‘’Malheureusement, notre réponse à celui-ci ne pourra faire en sorte que Sara-Jade et ses amis du secondaire se reverront à l’école d’ici la fin de l’année scolaire mais fournira, nous l’espérons, un éclairage qui permettra peut-être de mieux comprendre la situation avec laquelle son école et la commission scolaire doivent composer’’, a tenu à préciser et répondre la direction par l’entremise de M. Bernard Gauthier, Secrétaire général et directeur adjoint, Service des communications.

Alors… à Sara-Jade et aux autres :

Tout d’abord, nous compatissons énormément avec les jeunes qui, comme Sara-Jade, souhaitaient de tout cœur être de retour à l’école bientôt. Dans un monde idéal, nous aussi (les directions d’école, le personnel et la commission scolaire dans son ensemble) aimerions beaucoup retrouver tout notre monde, dans toutes nos écoles (primaires, secondaires, centres de formation professionnelle ou aux adultes). Nous sommes même persuadés que le Premier ministre Legault et le Docteur Arruda partagent ce point de vue.

Le cas de Sara-Jade est d’autant plus navrant qu’elle est en 5e secondaire. Or, la 5e secondaire, c’est la fin d’un parcours important et le début d’un autre (le collégial pour la plupart). C’est la collation des grades, le bal des finissants et tout ce que cela comporte. C’est une expérience que l’on veut vivre, absolument. En ce sens, nous comprenons le désarroi de Sara-Jade et de tous les autres qui vivent la même situation. Sans trop nous avancer, il est permis de penser que les directions de nos écoles secondaires se demandent de quelle façon, un jour donné, elles pourront souligner la fin de leur passage au secondaire.

Cela dit, nous faisons face à un phénomène qui est, de toute évidence, plus fort et plus grand que nous, plus fort et plus grand que nos meilleures intentions.

C’est un enjeu de santé publique. C’est une question de vie ! Les décisions qui sont prises n’ont pas pour but de « choisir un groupe d’élèves au détriment d’un autre », mais bien de « déconfiner graduellement », tout en protégeant l’ensemble de la population. Pour le moment, les autorités de la Santé publique du Québec et le gouvernement sont d’avis que la réouverture progressive des écoles passe d’abord par le primaire, mais en s’assurant de respecter de strictes (et nombreuses) mesures sanitaires. Qui plus est, tout cela se fera sur une base volontaire.

On aura compris qu’il est probablement plus simple (même si ce n’est pas si évident) de gérer la distanciation sociale dans une école primaire, dont le nombre d’élèves est largement inférieur à celui du secondaire, où l’on excède rapidement le seuil permis pour la grosseur des rassemblements, entre autres choses.

Monsieur Legault a-t-il « oublié » les élèves comme Sara-Jade ? Nous ne pouvons lire dans ses pensées, mais on peut s’imaginer qu’il aurait bien aimé, aujourd’hui, dire :  « Bonne nouvelle, tout le monde retourne à l’école, petits et grands ! » Malheureusement, ce n’est pas ce qui s’est produit. Nous ne sommes pas rendus là.

La consolation, c’est probablement le souci qu’ont les décideurs d’attendre le bon moment (même si c’est long !), celui qui permettra à tous les jeunes comme Sara-Jade de rebondir, de « repartir » et d’atteindre de nouveaux sommets dont ils pourront être fiers… et nous aussi.

Entretemps, nos élèves du secondaire pourront poursuivre leurs apprentissages à distance. Des travaux scolaires leur seront transmis. Depuis le début de la crise, nos équipes-écoles s’assurent qu’un accompagnement pédagogique leur soit offert. Et ça va continuer… même si c’est de façon virtuelle.

À Sara-Jade et à tous les autres, nos meilleures salutations… et toute notre empathie.

Bernard Gauthier

Secrétaire général et directeur adjoint, Service des communications

Le Vingt55 et son équipe souligne les efforts de chacun et chacune d’entre vous, autant pour la réussite de vos parcours scolaires que l’incitative d’avoir unis positivement leurs voix, et leurs efforts ce temps de confinement qui les aura privés d’une fin heureuse en 2020 mais qui les assurent d’avoir marqué ce passage sous la résilience et l’effort collectif d’aider et de penser à son prochain.

 

 

COVID-19 Des mesures ont été prises par le gouvernement pour limiter la propagation

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon