Drummondville – Les locataires ont droit d’accéder à un logement sans discrimination

Drummondville – Les locataires ont droit d’accéder à un logement sans discrimination
© Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

En cette période où de nombreuses personnes sont à la recherche d’un logement, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse rappelle que la discrimination est interdite dans le domaine du logement, qu’elle soit basée notamment sur la condition sociale, le fait d’avoir des enfants, le sexe, l’origine ethnique ou nationale ou le handicap.

« La pénurie de logements dans plusieurs villes québécoises, rend la situation critique pour de nombreuses familles qui doivent se reloger. Cette pénurie ne peut servir de prétexte à des comportements discriminatoires de la part des propriétaires. En effet, on ne peut pas refuser de louer un logement aux familles avec de jeunes enfants », a déclaré le président de la Commission, Philippe-André Tessier.

Les personnes à qui l’on refuse un logement pour des motifs discriminatoires peuvent porter plainte à la Commission. Dans la dernière année, la Commission a ouvert 60 dossiers dans le domaine du logement, parmi lesquels 20 % concernent la présence d’enfants ou une famille monoparentale.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment