Électrification du transport scolaire : Québec franchit une étape supplémentaire vers l’électrification des autobus scolaires

Électrification du transport scolaire : Québec franchit une étape supplémentaire vers l’électrification des autobus scolaires
Québec franchit une étape supplémentaire vers l'électrification des autobus scolaires @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Mme Geneviève Guilbault, le ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, M. Benoit Charette, et le ministre de l’Éducation, M. Bernard Drainville, annoncent la bonification du Programme d’électrification du transport scolaire.

Nous allons aider nos entreprises de transport scolaire concrètement. affirme le député de Drummond-Bois-Francs Sébastien Schneeberger © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Les changements apportés au programme permettront de répondre aux besoins actuels des transporteurs scolaires, notamment avec les modifications suivantes :

Rehaussement de l’aide financière pour l’acquisition d’autobus scolaires électriques jusqu’à 150 000 $ pour l’année 2023-2024;

Ajout d’une aide financière de 25 000 $ pour les modèles d’autobus ayant une capacité de batterie de 155 kWh et plus;

Possibilité de déposer une demande d’aide financière pour les infrastructures de recharge avant de commander les autobus électriques, afin d’accélérer la planification et le déploiement des bornes chez les transporteurs.

Le programme accompagne, depuis avril 2021, les transporteurs scolaires dans l’électrification de leur parc de véhicules. Ce soutien facilite le remplacement des autobus scolaires à combustion par des modèles propulsés à l’électricité. Inscrit dans le Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) du gouvernement du Québec, ce programme subventionne aussi l’acquisition et l’installation d’infrastructures de recharge.

Rappelons que plus de 766 autobus scolaires électriques circulent sur le réseau routier du Québec. Depuis le 1er avril 2021, ce sont 1 293 autobus électriques qui ont été commandés grâce aux investissements du gouvernement Legault.

«Notre gouvernement est à l’écoute du milieu et adapte ses programmes pour aider nos entreprises à prendre le virage de l’électrification des transports», mentionne Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable. «Par ce geste, nous réitérons notre engagement en matière de mobilité durable et posons des actions fortes pour les prochaines générations. Ensemble, nous contribuons à la création d’une économie sobre en carbone et à l’amélioration de l’environnement pour nos enfants. »

Électrification du transport scolaire : Québec franchit une étape supplémentaire vers l’électrification des autobus scolaires © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

«Heureux que le programme soit revu pour assurer une pérennité à l’achat d’autobus électriques. Avec les bonifications au programme», précise Sébastien Schneeberger, député de DrummondBois-Francs et adjoint gouvernemental de la ministre des Transports et de la Mobilité durable. «Nous allons aider nos entreprises de transport scolaire concrètement », affirme le député de Drummond-Bois-Francs. 

«Ce nouvel engagement nous permet d’appuyer les entreprises de transport dans leurs efforts d’électrification. Notre gouvernement poursuit ses actions concrètes sur tous les fronts afin d’accélérer la transition énergétique», affirme Benoit Charette, ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides. «De plus, nos efforts pour électrifier nos autobus contribuent à une meilleure qualité de l’air et à la réduction du bruit dans nos villes.»

«Je suis très heureux de cette annonce. L’électrification du transport scolaire est une étape importante pour réduire notre empreinte carbone», ajoute pour sa part le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville. «Avec la bonification de ce programme, notre gouvernement vient ainsi aider les transporteurs scolaires dans leur transition. Je tiens donc à remercier tous ceux qui y ont collaboré.»

«Je suis particulièrement heureuse des nouvelles mesures annoncées dans le dossier de l’électrification du transport d’élèves», ajoute Carole Mallette, députée de Huntingdon et adjointe gouvernementale du ministre du Travail. «Nos transporteurs locaux, acteurs sur le terrain, nous ont témoigné de leurs enjeux et de ceux de l’industrie du transport scolaire et votre gouvernement les a écoutés : c’est ainsi que les meilleures solutions se mettent en place, pour un Québec plus vert et une meilleure qualité de vie pour toutes et tous.»

«Je suis ravi que notre gouvernement bonifie le programme d’électrification du transport scolaire. De tels investissements concrets contribuent définitivement à l’accélération de notre transition climatique et à l’atteinte de nos cibles de réduction de GES», affirme Mathieu Lemay, député de Masson et adjoint parlementaire du ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. «Je salue la volonté de nos entreprises, qui contribuent, elles aussi, à la lutte aux changements climatiques en adoptant de tels véhicules électriques», de conclure Mathieu Lemay,

En résumé

Le Programme d’électrification du transport scolaire est financé dans le cadre de la mesure 1.1.1 du PEV 2030, laquelle vise à « électrifier le transport des personnes : véhicules légers, transport collectif et scolaire ».

Ce programme agit en synergie avec le Règlement sur les véhicules routiers affectés au transport des élèves dans le but d’atteindre un taux d’électrification de 65 % d’ici 2030.

Le PEV 2030 est la première politique-cadre d’électrification et de lutte contre les changements climatiques du Québec. Il édifiera les bases d’une économie sobre en carbone, résiliente face aux changements climatiques et plus prospère à l’horizon 2030. Il place aussi le Québec sur la bonne trajectoire pour atteindre sa cible de réduction d’émissions de GES pour 2030 et la carboneutralité d’ici 2050. Le PEV 2030 mise sur les forces du Québec, dont son énergie propre, afin d’accélérer la transition climatique avec le plus de bénéfices possible pour la population et les entreprises québécoises.

Depuis le 31 octobre 2021, les modifications au Règlement sur les véhicules routiers affectés au transport des élèves sont entrées en vigueur. Il stipule qu’un transport scolaire doit être effectué par un autobus ou un minibus scolaire électrique. Ce règlement vise principalement à accélérer le déploiement d’autobus scolaires électriques afin de réduire l’empreinte carbone provenant du transport scolaire au Québec.

Actuellement, le plan de mise en œuvre (2023-2028) du PEV 2030 consacre un budget de 209,9 M$ pour l’électrification des autobus scolaires.

Électrification du transport scolaire : Québec franchit une étape supplémentaire vers l’électrification des autobus scolaires © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon