Finale du Challenger Banque Nationale de Drummondville – Berankis était pressé, mais Maden lui a forcé la main

Finale du Challenger Banque Nationale de Drummondville – Berankis était pressé, mais Maden lui a forcé la main
Les champions en double : Scott Clayton et Adil Shamasdin Photo Jean-Samuel Gauthier et Le champion en simple, Ricardas Berankis, de même que le finaliste, Yannick Maden, en compagnie de Martin Tourigny, de la Banque Nationale, et des trois coprésidents du Challenger de Drummondville, Pierre Desrosiers, Alain Caillé et Stéphan Hamel. Photo : Robert Borris, photographe

DRUMMONDVILLE

Il aurait voulu en finir rapidement, mais Ricardas Berankis a dû travailler un peu plus longtemps que prévu en finale du Challenger Banque Nationale de Drummondville, dimanche après-midi au Tennis intérieur René-Verrier.

Après avoir enlevé facilement la première manche, le Lituanien a dû puiser au fond de ses ressources pour finalement l’emporter en deux manches de 6-3 et 7-5 face à l’Allemand Yannick Maden.

Classé 119e raquette à l’ATP, Maden est allé jusqu’à prendre une avance de 4-1 sur le 95e joueur mondial, grâce à un bris de service hâtif en début de deuxième manche. Malheureusement, ses propres déboires au service ont continué de le hanter, même après qu’il eût réussi à pousser Berankis à 2-5. À partir de ce moment, le premier favori du tournoi y est allé d’une poussée irrésistible, multipliant les coups gagnants pour remporter cinq jeux d’affilée. Encore une fois, on a vu venir le char d’assaut, dont la mission était de terminer le travail de manière méthodique et expéditive. C’était mission accomplie.

Il y avait déjà un peu d’histoire entre les deux joueurs cette année, puisqu’ils se sont affrontés en janvier dernier au Challenger français de Rennes. Berankis l’avait alors emporté en deux manches faciles, ce dont s’est souvenu le finaliste défait à Drummondville. «J’ai fait un peu mieux cette fois-ci et j’espère bien l’emporter la prochaine fois », de déclarer Maden, dans un excellent français, en remerciant toute l’organisation du Challenger pour « une semaine très agréable ».

Berankis, dont le titre à Drummondville est son 12e en carrière, est devenu le cinquième champion du Challenger Banque Nationale de Drummondville. Du coup, il a mis la main sur la bourse de $ 7 200 U.S., ainsi que 80 précieux points à l’ATP.

Le vainqueur a été bref dans ses propos, mais a dit avoir apprécié sa semaine de tennis au Centre-du-Québec. « J’espère être de retour l’an prochain pour défendre mon titre », a-t-il déclaré. Pour sa part, Maden s’est vu remettre $ 4 240 U.S. et 48 points au classement.

Bon duel en double

On clôturait la cinquième édition du Challenger drummondvillois avec la finale du double, qui s’est jouée devant une belle foule au TIRV. Comme ç’a été le cas durant toute la semaine, celle-ci a donné lieu à du jeu très enlevant. La paire composée du Canadien Adil Shamashdin et du Britannique Scott Clayton a réussi l’exploit de renverser les premiers favoris John-Patrick Smith et Matt Reid, de l’Australie, par la marque de 6-3, 5-7 et 10-5 au bris décisif.

Les vainqueurs ont ainsi décroché la première bourse de $ 3 100 U.S. et 80 points au classement ATP, tandis que les finalistes obtiennent $ 1 800 U.S. et 48 points.

Dans leurs commentaires d’après-match, les quatre joueurs ont, à tour de rôle, mis beaucoup d’emphase sur la qualité de l’organisation et l’accueil exceptionnel des Drummondvillois, en plus de mentionner à quel point ils apprécient revenir au Centre-du-Québec année après année.

Avec la salle comble de 550 spectateurs enregistrée ce dimanche, le Challenger de Drummondville a fracassé le record d’assistance établi l’an dernier. En effet, la 5e édition a attiré 5 776 spectateurs, parmi lesquels le 20 000e de l’histoire de l’événement.

 

PHOTO 1 : Le champion en simple, Ricardas Berankis, de même que le finaliste, Yannick Maden, posent en compagnie de Martin Tourigny, de la Banque Nationale, et des trois coprésidents du Challenger de Drummondville, Pierre Desrosiers, Alain Caillé et Stéphan Hamel. Photo : Robert Borris, photographe

PHOTO 2 : Les champions en double : Scott Clayton et Adil Shamasdin. Photo :  Jean-Samuel Gauthier photographe

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment