Garderies en milieu familial – Les éducatrices amorceront une grève à compter du 31 janvier

Garderies en milieu familial – Les éducatrices amorceront une grève à compter du 31 janvier
© Photo et montage Éric Beaupré Vingt55

DRUMMONDVILLE

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) annonce le début d’une grève innovante, créative et originale le 31 janvier 2020 en milieu familial régi et subventionné dans toutes les régions du Québec. La recommandation de grève a été appuyée par 96,3% des membres.

«Le message au gouvernement ne pourrait être plus clair. L’augmentation proposée par le ministère de la Famille qui correspond à deux gommes ballounes par jour est dégradante, irrespectueuse et inacceptable. On demande une rémunération équivalente à 16,75$/h : c’est un minimum», clame la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

À compter du 31 janvier, les services éducatifs en milieu familial régi et subventionné ouvriront 15 minutes plus tard chaque semaine le vendredi, et ce pour un total de deux heures au terme de huit semaines. Une demi-journée et une journée complète de grève sont également prévues au moment jugé opportun. Tous les détails se retrouvent sur une page explicative aux parents sur le site de la FIPEQ-CSQ.

Des offres dégradantes selon la FIPEQ-CSQ

Rappelons que le 20 décembre dernier, le ministère de la Famille a déposé une offre monétaire sous le salaire minimum pour les Responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE). Pour la première année de l’Entente collective, le ministère propose de faire passer l’équivalent du salaire de la RSE de 12,42$ à 12,48$, soit une augmentation de 0,5%.

Espace fier partenaire Vingt55 : Mikes Drummondville, commander en ligne ici

L’événement ‘Créez votre Duetto’ est de retour chez Mikes à Drummondville !

Voici le détail de la proposition du ministère :

An 1 – 0,50%

An 2 – 1,75%

An 3 – 1,75%

An 4 – 1,5%

An 5 – 1%

Faire preuve d’humanité

De son côté, le FIPEQ-CSQ demande un ajustement monétaire à 16,75$/h, soit une augmentation de 35%. Avec cet ajustement, une RSE gagnerait le même salaire qu’une éducatrice non-formée au premier échelon dans un CPE. « C’est un minimum que nous demandons pour cette négociation. Nous souhaitons d’ailleurs un comité pour évaluer nos tâches et établir un emploi comparateur », explique Mme Grenon.

Parmi ses nombreuses tâches, la RSE :

Est partenaire avec le parent pour le développement harmonieux de son enfant;

Observe, stimule et s’assure que tout est en place pour le développement global de l’enfant;

Applique un programme éducatif;

Assure la santé et la sécurité de votre enfant;

Offre des repas et des collations conformes au Guide alimentaire canadien;

Suit chaque année de la formation continue;

Entretient et désinfecte les locaux et les jouets;

Administre son service éducatif, fait de la publicité, gère les paiements et la paperasse du ministère.

Grâce à votre-emploi.ca, trouvez des opportunités d’emplois et de carrières !
Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon