Intervention policière et arrestation d’une personne menaçante et désorganisée dans un commerce à Drummondville

Intervention policière et arrestation d’une personne menaçante et désorganisée dans un commerce à Drummondville
@ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Une femme en crise a semé l’émoi et fait craindre le pire aux employés et clients de la boutique Village Valeurs à Drummondville tôt ce matin, après s’en être prise à une employée et s’être emparée d’un couteau, situation a suscité la crainte parmi les employés et les clients, qui ont quitté le commerce pour demander l’assistance des policiers.

Intervention policière et arrestation d’une personne menaçante et désorganisée dans un commerce à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Les policiers ont été appelés à intervenir peu après 09h30 au Village Valeur, situé sur le boulevard Saint-Joseph à Drummondville. Selon les informations obtenues sur place par le Vingt55 auprès de témoins et confirmées par les autorités, une altercation a dégénéré entre deux employés du Village des Valeurs. L’un des employés s’en est pris physiquement à l’une des gérantes du commerce. Face à cette situation inquiétante qui dégénérait, des témoins et employés ont contacté le 911 pour demander de l’aide et l’intervention des policiers.

L’employée en crise s’empare d’un couteau et fait fuir les clients et employés.

C’est en effet ce qu’ont rapporté au Vingt55 des témoins présents dans le commerce, » La femme en crise et agressive a saisi un objet qui ressemblait à un couteau durant l’altercation, devenant soudainement menaçante pour tout le monde. Les employés et clients ont quitté précipitamment le commerce pour se réfugier à l’extérieur, comme le raconte une cliente encore sous le choc. «Nous avons continué d’appeler le 911, pendant que cette femme visiblement en crise et désorganisée sortait du commerce, juste au moment où les policiers arrivaient sur place», mentionne cette cliente. «C’était irréel et très inquiétant», ajoute-t-elle, visiblement secouée par les événements.

L’arrivée des policiers a permis de maîtriser rapidement la situation.

«Dès l’arrivée du premier policier, tout s’est passé très vite. La dame a été rapidement arrêtée et menottée alors qu’elle était toujours désorganisée et peu coopérative», confirment plusieurs témoins sur place, qui souligne l’efficacité de l’intervention policière.

Le Sergente Valérie Beauchamp, contactée par le Vingt55, confirme qu’une intervention policière a été nécessaire vers 9h30.

Des témoins et des informations restent à être rencontrés afin de faire la lumière sur cet événement, confirme la porte-parole de la Sûreté du Québec. Selon les premières informations, un conflit employé-employeur serait à l’origine de l’appel dans un commerce du boulevard Saint-Joseph. Les policiers, informés de la situation, sont arrivés en nombre afin d’intervenir de façon sécuritaire devant la situation qui semblais dégénérer rapidement, explique la porte-parole.

À l’arrivée des policiers, la femme, âgée d’une trentaine d’années et se trouvant à l’extérieur du commerce sans objet contondant en main, a été rapidement maîtrisée par les premiers agents sur place.

Heureusement, personne n’a été blessé, confirme la porte-parole de la Sûreté du Québec. La femme a été arrêtée et conduite au poste de la MRC de Drummond où elle a été formellement accusée après avoir communiqué avec une intervenante. Elle a ensuite été libérée sur promesse de comparaître, sous certaines conditions.

Arrêtée après avoir semé l’émoi, la femme a rapidement été libérée.

Une situation qui, comme le rappelait le Vingt55 hier, suscite des inquiétudes auprès des autorités et des intervenants à Drummondville. Un des témoins et ex-travailleur social présents sur place s’inquiète de l’escalade de la violence et des problèmes de santé mentale à Drummondville et blâme l’absence de ressources et d’aides suffisantes dans la ville.

«Une personne qui sème l’inquiétude avec ce qui semble être une arme blanche dans un commerce et qui retrouve sa liberté en très peu de temps, cela commence à être questionnable», fait savoir un citoyen et ex travailleur social qui était présent ce maint et qui a contacté le Vingt55.

«Faudra-t-il attendre que des drames se produisent avant de prendre des mesures adéquates afin de reprendre le dessus et éviter que l’ensemble des interventions pour personnes en crise ne relève que du travail des policiers ?», s’interroge ce témoin des événements de ce matin, constatant que la situation semble s’aggraver chaque jour à Drummondville.

«Il va falloir cesser de jouer à l’autruche et faire semblant que tout est sous contrôle», ajoute-t-il. Les problèmes de santé mentale, de toxicomanie, de pauvreté et d’itinérance ne peuvent relever uniquement de l’intervention des policiers et des paramédicaux, qui sont visiblement débordés, ajoute cet ancien travailleur social.

Ce dernier se dit inquiet de l’augmentation des interventions à Drummondville et du manque de ressources, ainsi que de la fermeture de centres venant en aide aux organismes dans la MRC de Drummond, alors que la population augmente et que les moyens et ressources ne semblent pas suivre la cadence.

Intervention policière et arrestation d’une personne menaçante et désorganisée dans un commerce à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×