La CAQ se prépare à former le prochain gouvernement

La CAQ se prépare à former le prochain gouvernement
Les députés de Drummond-Bois-Francs et de Johnson, Sébastien Schneeberger et André LamontagneCrédit photo : Éric Beaupré

DRUMMONDVILLE – Au cours des derniers mois, la Coalition avenir Québec est devenue l’alternative au Parti libéral du Québec, affirment fièrement André Lamontagne et Sébastien Schneeberger, respectivement députés de Johnson et de Drummond-Bois-Francs.

« Face au gouvernement qui n’a pas su profiter de ses grands investissements pour garantir des emplois payants, nous avons mis l’accent sur les enjeux qui préoccupent les citoyens, note André Lamontagne. Il est urgent de créer des emplois de qualité et de remettre de l’argent dans le portefeuille des familles. »

La CAQ a multiplié les propositions, par exemple pour baisser les impôts, soutenir le secteur manufacturier, rembourser les trop-perçus d’Hydro-Québec et fixer un contenu local pour le Réseau électrique métropolitain. En éducation, elle a défendu la maternelle 4 ans universelle et le choix des parents pour l’école de leurs enfants. En santé, elle a déposé un projet de loi pour venir en aide aux aidants naturels, réclamé de l’aide pour les parents d’enfants lourdement handicapés et signalé la maltraitance envers les aînés et les attentes dans les urgences.

« Nous avons constitué une opposition efficace à l’écoute des préoccupations des familles québécoises. Nous nous sommes distingués par notre travail assidu et constructif dans des dossiers qui les touchent directement en économie, en éducation et en santé », résume M. Schneeberger.

Le Parti libéral est au pouvoir depuis 15 ans et son usure saute aux yeux. On n’a qu’à constater les nombreux problèmes au ministère des Transports relevés par la vérificatrice générale et l’encombrement de nos tribunaux qui mène à la libération de criminels présumés. Le Québec est mûr pour le changement et les caquistes se préparent à former le prochain gouvernement.

Sur le plan régional, les deux députés ont dénoncé le fait que la MRC de Drummond ait été exclue de la distribution des sommes rendues disponibles par les modifications au Fonds de diversification économique. Comme la ministre a fait miroiter que d’autres programmes pourraient soutenir des projets locaux, ils promettent de s’en assurer.

La santé demeure un enjeu majeur au Centre-du-Québec qui a subi des bouleversements importants aux mains du Parti libéral, comme la fin du Réseau d’accès médical Drummond, la fermeture de la Clinique des urgentologues, l’arrêt des chirurgies thoraciques à Sainte-Croix, ainsi que les pertes de postes dans le transfert à risque des échantillons mis en place par Optilab. L’agglomération drummondvilloise est en expansion et il faut se mobiliser pour garantir des services de qualité.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon