La CCID accueille avec enthousiasme le plan de réouverture graduelle des entreprises et de relance progressive de l’économie

La CCID accueille avec enthousiasme le plan de réouverture graduelle des entreprises et de relance progressive de l’économie
La CCID voit cette relance comme un signal fort positif envoyé par le Gouvernement du Québec sachant très bien que plusieurs défis restent à venir pour les entreprises - Mme Alexandra Houle, directrice générale à la CCID.

DRUMMONDVILLE

La Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID) accueille avec enthousiasme le plan de réouverture graduelle des entreprises et de relance progressive de l’économie présenté par le premier ministre, M. François Legault, ainsi que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon. Cette annonce était fort attendue et envoie un signal positif pour plusieurs secteurs de l’économie québécoise qui ont été durement affectés par la Covid-19.

Le plan de relance coordonné avec la Direction de la santé publique s’échelonnera sur plusieurs semaines et comprend différentes phases. Le commerce de détail, la construction et le manufacturier sont trois secteurs névralgiques qui reçoivent des indications de reprise à court et moyen terme.

« Le commerce de détail représente plus de la moitié de nos membres qui déjà, avant la crise de la COVID-19, traversait une période difficile en recrutement de main-d’œuvre notamment », rappelle Mme Alexandra Houle, directrice générale à la CCID.

Pour la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), la relance des projets de construction et du secteur manufacturier était également attendue. « Les retards à combler pour certains projets d’infrastructures représenteront des défis que les entreprises québécoises sont prêtes à relever », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ. « Bien entendu, les entreprises devront établir des mesures pour la protection des employés et des clients ainsi qu’adapter leurs horaires, mais un pas à la fois, elles sortiront gagnantes de ce fléau », renchérit Mme Houle.

Des ressources pour la relance

La CCID incite les entreprises à consulter le site internet de la CNESST afin de mettre en place les mesures de prévention essentielles. « Il faut s’assurer d’une relance économique durable et éviter un retour à la suspension des activités », ajoute la directrice de la CCID.

De plus, la FCCQ et la CCID demandent aux gouvernements d’élaborer de nouvelles mesures de soutien à l’ouverture des entreprises. « Les coûts pour les entreprises de ces rénovations sanitaires et des mesures d’adaptation représenteront un fardeau considérable. Dans certains cas comme pour les secteurs de l’agroalimentaire, du manufacturier et de la construction, les entreprises devront carrément réaménager et rénover les lieux et leurs postes de travail ainsi que leurs lignes de production. Elles devront être soutenues financièrement pour qu’elles puissent effectuer rapidement ces travaux si elles ne veulent pas prendre trop de retard en vue de la relance », a ajouté Charles Milliard.

« Nos entreprises de la région de Drummondville devront s’adapter rapidement aux nouvelles réalités, notamment pour appliquer les nouvelles règles sanitaires. Les coûts engendrés seront bien évidemment considérables pour chacune d’entre elles, et il est essentiel de leur apporter un soutien financier », a souligné M. Dominic Guévin, président de la CCID.

Enfin, la CCID voit cette relance comme un signal fort positif envoyé par le Gouvernement du Québec sachant très bien que plusieurs défis restent à venir pour les entreprises. « Les dommages causés par un arrêt brusque seront lourds de conséquence et il faudra s’armer de patience avant de retrouver le rythme économique d’il y a un mois », conclu Mme Houle.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon