La coqueluche en circulation dans la région du Centre-du-Québec

La coqueluche en circulation dans la région du Centre-du-Québec
La coqueluche en circulation dans la région du Centre-du-Québec © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Direction de la santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) souhaite rappeler l’importance de la vaccination afin de limiter la transmission de la coqueluche, dont les cas sont en augmentation dans la région.

Selon le calendrier de vaccination recommandé, l’administration du vaccin contre la coqueluche est prévue à partir de l’âge de 2 mois. La vaccination est également recommandée à toutes les femmes enceintes entre la 26e et 32e semaine de grossesse, et ce, à chaque grossesse. Pour savoir si une personne est protégée contre la coqueluche, il faut vérifier son carnet de vaccination. Pour plus d’informations : ciusssmcq.ca/coqueluche.

Coqueluche : les symptômes à surveiller

La coqueluche est une maladie très contagieuse des voies respiratoires. Les personnes infectées ont de fortes quintes de toux pouvant causer un étouffement et des vomissements. La toux peut être si forte qu’un son ressemblant au chant du coq peut être entendu lorsque la personne reprend sa respiration. Outre la toux, les premiers symptômes de la coqueluche sont l’écoulement nasal, des rougeurs aux yeux et une fièvre légère.

Les enfants de moins de 12 mois sont à risque de complications s’ils contractent la coqueluche, tout comme les enfants à naître. C’est pourquoi la vaccination est recommandée chez les femmes enceintes et que certaines interventions préventives sont offertes aux femmes en fin de grossesse qui ont été en contact avec un cas de coqueluche.

Si une personne présente des symptômes caractéristiques de la coqueluche, elle doit communiquer avec Info-Santé 811. Les professionnels d’Info-Santé lui indiqueront les précautions à prendre avant de se déplacer pour une consultation. Lors de la consultation, il est recommandé de porter un masque.

En 2024, près de 200 cas de coqueluche ont été recensés dans la région.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×