La famille Jutras marque positivement l’histoire du droit à Drummondville

La famille Jutras marque positivement l’histoire du droit à Drummondville
Marc-Antoine Jutras-Komlosy et Frédéric Jutras-Komlosy se joignent à l’équipe du bureau d’avocats de la famille Jutras et Associés pour l’été et vont compléter leur formation à l’École du Barreau de Sherbrooke. © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le cabinet d’avocats Jutras & Associés de Drummondville accueille deux étudiants stagiaires pour l’été 2021 et marque l’histoire du cabinet drummondvillois de belle façon.

Marc-Antoine Jutras-Komlosy et Frédéric Jutras-Komlosy se joignent à l’équipe du bureau d’avocats de la famille Jutras et Associés pour l’été et vont compléter leur formation à l’École du Barreau de Sherbrooke. © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

En effet, Marc-Antoine Jutras-Komlosy et Frédéric Jutras-Komlosy se joignent à l’équipe du bureau d’avocats  de la famille Jutras et Associés pour l’été, et vont compléter leur formation à l’École du Barreau de Sherbrooke.

Le Vingt55 a eu le plaisir de rencontrer les deux stagiaires. C’est avec beaucoup de fierté que les deux frères prennent leur place, une place bien à eux dans ce cabinet d’avocat familial auprès de Me Christine Jutras, associée principale du bureau, et de Me André Y. Komlosy. Ce bureau a été fondé par Me Germain Jutras, avocat bien connu maintenant à la retraite.

L’histoire se poursuit : Me Christine Jutras, Me André Y. Komlosy et Me Germain Jutras ont tous été bâtonniers du Barreau d’Arthabaska.

Frédéric, pour qui la science a toujours eu un attrait particulier, a complété sa formation en droit à l’Université d’Ottawa en avril dernier. Pour sa part, Marc-Antoine a complété sa formation en droit à l’Université de Sherbrooke en avril dernier. Ce dernier a un intérêt marqué pour l’histoire, étant également bachelier à la même université.

Lors du passage du Vingt55 dans les bureaux du cabinet d’avocats de Me Jutras et Associés, les parents étaient très fiers de voir la famille réunie ainsi. Néanmoins, ils affirment que c’est un choix qui leur appartient. « C’est avec beaucoup de fierté que nous avons vu leur intérêt de poursuivre et de faire leur stage ici », ont exprimé Me Jutras et Me Komlosy.

Une belle façon de poursuivre l’histoire de famille, qui en est une de droit.

Ces trois générations d’une même famille, et au sein du même cabinet d’avocats, marquent ensemble une première à Drummondville. Il s’agit d’un fait plutôt rare et unique pour cette profession, comme l’ont démontré les recherches du Vingt55.

Me Christine Jutras croit qu’ils ont fait leur propre choix de carrière et qu’ils ont dû être inspirés par les sentiments du travail accompli et de la fierté de travailler au sein du cabinet. En grandissant, ils ont assurément été témoins des efforts et du travail gratifiant de la profession, croit Me Jutras lorsqu’elle analyse le choix des deux frères de poursuivre des études en droit. Me Jutras espère bien sûr voir la nouvelle génération prendre le relais du droit du litige à Drummondville, un choix qui sera celui de leur relève, qui saura assurément se démarquer, ajoutent fièrement et d’un commun accord Me Jutras et Me Komlosy.

Frédéric et Marc-Antoine sont tous deux fiers du lègue des deux générations ayant marqué le droit à Drummondville. Les deux frères se distinguent autant par leurs styles et leurs ambitions, mais aussi des intérêts très marqués et fort différents : pour Marc-Antoine, les secteurs de l’intelligence artificielle et du jeu vidéo l’interpellent, fort d’une connaissance et d’une maîtrise du japonais qu’il souhaite assurément mettre à profit dans ses plans d’avenir, tandis que pour Frédéric, c’est le droit du jeu vidéo en plus du droit du travail. Il a suivi un cours à l’Université d’Ottawa, le premier cours du genre offert dans une faculté de droit au Canada. l’histoire et la pratique du droit demeurent des domaines de connaissances étroitement liés à ses intérêts qui guideront assurément sa pratique professionnelle.

Le bureau ouvre ses portes à cette génération qui y entre avec ses propres couleurs, ses intérêts, mais aussi tout un bagage de valeurs et de connaissances passionnantes. « Ils auront la même rigueur, c’est une belle profession, qu’elle soit faite de façon conventionnelle, traditionnelle et ouverte sur un monde et une profession appelée à évoluer », ont conclu Me Jutras et Me Komlosy, souhaitant voir cette troisième génération de la famille Jutras poursuivre leur chemin en droit autant à Drummondville que dans l’expertise et le domaine du droit qui leur permettra d’offrir leurs connaissances et leur expérience, comme l’ont fait les deux générations précédentes ici même, à Drummondville, avec une réputation et un sens du droit bien acquis par une famille qui y laisse une marque aussi forte que positive pour une troisième génération sur le droit chemin ou… le chemin du droit.

Ces trois générations d’une même famille, et au sein du même cabinet d’avocats, marquent ensemble une première à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon