La Financière agricole du Québec publie le bilan de mi-saison pour la région du Centre-du-Québec

La Financière agricole du Québec publie le bilan de mi-saison pour la région du Centre-du-Québec
La Financière agricole du Québec publie le bilan de mi-saison pour la région du Centre-du-Québec © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Financière agricole du Québec a récemment publié son bilan de mi-saison en assurance récolte pour la région du Centre-du-Québec. Ce rapport offre un aperçu détaillé des conditions climatiques et de leurs effets sur les cultures locales. Il aborde également la survie hivernale des plantes pérennes et des abeilles, ainsi que l’ensemencement, le développement des cultures annuelles et les premières récoltes.

Les derniers mois ont été marqués par plusieurs faits importants. Au 2 juillet, le bilan révèle une mortalité hivernale significative des colonies d’abeilles. Malgré cela, la survie hivernale du foin et des pâturages a été globalement bonne, à l’exception de quelques cas de gel dans les luzernières. La première fauche de foin a produit des rendements estimés dans la moyenne, avec une bonne qualité générale.

En outre, la production de sirop d’érable a été supérieure à la moyenne, tant en quantité qu’en qualité, avec une coulée prolongée de deux semaines. Cependant, certaines cultures, comme le soya et le maïs-grain, ont connu une levée hétérogène en raison du déficit hydrique, bien que la croissance et le développement des plants soient restés normaux. Certains champs de soya ont dû être ressemés à cause de la présence de mouches du semis. Par ailleurs, les céréales d’automne ont affiché une croissance exceptionnelle.

Pour plus de détails sur l’état des cultures des différentes productions couvertes par le Programme d’assurance récolte, il est possible de consulter l’État des cultures de la FADQ.

« Ce bilan présente un portrait de l’état des cultures à mi-saison et des impacts climatiques sur celles-ci. Dans l’éventualité où les rendements ou la qualité d’une récolte ne sont pas au rendez-vous, les producteurs et les productrices pourront compter sur le Programme d’assurance récolte, ainsi que sur l’accompagnement professionnel de notre personnel dévoué et à l’écoute », explique M. Sébastien Cyr, directeur territorial.

La Financière agricole du Québec se distingue par ses relations d’affaires avec plus de 23 000 entreprises agricoles et forestières. Elle offre des produits et des services de qualité en financement, en assurance et en protection du revenu. Soutenir la relève agricole est une priorité, avec 13,1 millions de dollars accordés à 570 jeunes agriculteurs. L’équipe de la Financière agricole est attentive aux besoins des producteurs et aux enjeux agricoles. De plus, elle contribue à l’essor économique du Québec et de ses régions, avec des valeurs assurées s’élevant à 5,5 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts atteignant 6,7 milliards de dollars.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×