La ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, et la SAAQ misent sur l’humour pour faire respecter les limites de vitesse en zone scolaire

La ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, et la SAAQ misent sur l’humour pour faire respecter les limites de vitesse en zone scolaire
Une campagne qui mise sur l'humour avec la participation de l'attachante et sympathique humoriste Katherine Levac, qui agira à titre de porte-parole de la campagne "La sécurité routière, j'embarque @ Crédit photo SAAQ. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable Geneviève Guilbault lance une grande campagne de sensibilisation : La sécurité routière, j’embarque Mme Katherine Levac a été présentée par la ministre des Transports et de la Mobilité durable, comme la porte-parole de cette initiative et sera la voix de la sécurité routière pour l’année à venir.

Rentrée scolaire 2023 @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

Une campagne qui mise sur l’humour avec la participation de l’attachante et sympathique humoriste Katherine Levac, qui agira à titre de porte-parole de la campagne «La sécurité routière, j’embarque.

En effet, campagne humoristique qui ironiquement arrive moins d’une semaine après que la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable Geneviève Guilbault a fait la une des médiass suite a une enquête d’Annabelle Blais, journaliste du bureau d’enquête du Journal de Montréal, laquelle révélait que les quelques manquement de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable Geneviève Guilbault qui diffusait  des photos sans porter de ceinture de sécurité lors de ses déplacements, la Ministre Geneviève Guilbault a lancé aujourd’hui une vaste campagne de sensibilisation intitulée «La sécurité routière, j’embarque».

« Il est temps que nous prenions conscience du fait que la sécurité routière, c’est l’affaire de tous! affirme Mme Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable. Cette campagne marque le début d’une nouvelle ère en matière de sécurité sur notre réseau routier, où chaque geste compte pour sauver des vies. Je suis convaincue que Mme Levac, en tant que porte-parole de la campagne, saura mobiliser et sensibiliser les Québécois à adopter des comportements responsables sur nos routes. »

« Avec ma personnalité et ma réalité, sans bien sûr être moralisatrice, j’espère pouvoir contribuer à ma façon à sensibiliser les automobilistes, les piétons et les cyclistes à la sécurité routière., explique Mme Katherine Levac humoriste et porte-parole de la campagne La sécurité routière, j’embarque. Je crois que l’humour peut être un outil puissant pour transmettre des messages importants tout en créant un effet positif. »

Cette campagne de masse s’inscrit dans le Plan d’action en sécurité routière 2023-2028 rendu public le 22 août dernier et sera mise en œuvre par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Le lancement de la campagne a été effectué aux abords d’une école primaire de Québec. Pour l’occasion, 30 enfants ont été invités à peindre une fresque sur la chaussée de la zone scolaire de l’école Fernand-Seguin afin de rappeler aux conducteurs qu’une zone scolaire est un milieu de vie où la limite de vitesse de 30 km/h doit être respectée.

En marge de cette activité, des messages de sensibilisation seront diffusés sur diverses plateformes numériques pour sensibiliser les conductrices et conducteurs au respect des limites de vitesse dans toutes les zones scolaires, alors que la rentrée bat son plein partout au Québec.

 

« Nous sommes fiers de piloter cette campagne, qui renforce nos efforts annuels de sensibilisation. La sécurité routière est au cœur de notre mission, et notre objectif est clairement défini », affirme M. Éric Ducharme, président-directeur général de la Société de l’assurance automobile du Québec. Il ajoute que cette campagne vise à contribuer activement à l’amélioration du bilan routier. « En collaborant avec Mme Levac, nous sommes convaincus que nous pouvons mobiliser la population pour rendre les routes du Québec encore plus sûres. »

La campagne La sécurité routière, j’embarque constitue la mesure 23 du Plan d’action en sécurité routière 2023-2028 : « Déployer une grande campagne de sécurité routière ».

La campagne portera sur les thèmes suivants : la sécurité dans les zones scolaires, la sécurité des piétons et des cyclistes, la sécurité sur les chantiers routiers et la responsabilisation de tous les usagers.

La SAAQ est responsable de la mise en œuvre de la campagne, qui est complémentaire aux campagnes de sensibilisation annuelles qui portent sur les six thèmes prioritaires de sa Stratégie de prévention en sécurité routière 2021-2025 : la distraction, la vitesse, les facultés affaiblies, la fatigue, le partage de la route et les comportements imprudents.

Les campagnes de sensibilisation à la sécurité routière sont un élément essentiel à l’amélioration du bilan routier puisqu’elles permettent d’attirer l’attention et d’atteindre un large public dans le but de susciter une prise de conscience collective et d’inciter les individus à changer leur comportement. Elles participent à la diminution du nombre de décès et d’accidents sur nos routes.

Plusieurs actions de communication seront diffusées sur différentes plateformes médiatiques (radio, télévision, imprimé, numérique, etc.) pour sensibiliser la population sur les comportements sécuritaires à adopter sur la route et pour créer un mouvement d’adhésion à la cause de la sécurité routière.

Ces actions seront soutenues par de nombreux partenaires, dont les services policiers, mais également par plusieurs associations, organismes et regroupements qui œuvrent pour la sécurité routière.

En zone scolaire

Les accidents survenus de 2018 à 2022 en milieu scolaire, dans l’environnement immédiat d’un établissement d’enseignement ont causé 3 morts, 38 blessés graves et 1 334 blessés légers, et ce, uniquement au cours de la période scolaire.

Ainsi, le nombre annuel de victimes était d’environ 300, sauf pour l’année 2020 où on en a dénombré 205.

La vitesse excessive est l’un des principaux problèmes observés dans les zones scolaires. Selon un sondage de CAA effectué en 2019, 70 % des Canadiens ont remarqué des excès de vitesse dans les zones scolaires. Les personnes qui se trouvent souvent dans les zones scolaires et qui remarquent ces excès de vitesse peuvent ne pas se sentir en sécurité.

Rentrée scolaire 2023 @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon