Contraintes importantes en matière de personnel : la population invitée à éviter l’urgence de l’hôpital Sainte-Croix pour des problèmes de santé mineurs

Contraintes importantes en matière de personnel : la population invitée à éviter l’urgence de l’hôpital Sainte-Croix pour des problèmes de santé mineurs
La population invitée à éviter l'urgence de l'hôpital Sainte-Croix pour des problèmes de santé mineurs @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

En raison de contraintes importantes en matière de personnel et d’une affluence élevée, l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville se voit contraint de restreindre l’accès aux cas urgents uniquement.

Cette situation a déjà été vécue à Drummondville, rappelle Kellie Forand, Agente d’information du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec au Vingt55. Les événements étaient survenus plus tôt cet été, alors que la population avait été invitée à envisager d’autres alternatives que les urgences pour les problèmes de santé non urgents.

«Cette mesure, mise en place en réponse à la situation actuelle à Drummondville, sera en vigueur à partir de ce soir, vendredi 18 août, à 16 h, jusqu’au lundi matin, 21 août, à 8 h», précise Mme Kellie Forand.

Actuellement, plus de 50 % des consultations aux urgences sont liées à des problèmes de santé mineurs, tels que des maux d’oreille ou de gorge, de la toux, des infections urinaires et d’autres infections bénignes liées à la période estivale. Dans de nombreux cas, ces inconforts pourraient être traités par un pharmacien ou un autre professionnel de la santé.

Les personnes qui se présenteront aux urgences en personne ou par ambulance et qui ne nécessiteront pas de soins urgents ou immédiats seront systématiquement orientées vers un pharmacien, un autre professionnel de la santé en fonction de leur état, leur médecin de famille ou une clinique médicale. Cependant, Mme Caroline Guertin, directrice adjointe des services ambulatoires et des soins d’urgence, tient à souligner que les cas urgents seront pris en charge rapidement. Elle déclare : «Une personne dans une situation critique et instable ne doit pas hésiter à se rendre aux urgences. Nous ne souhaitons en aucun cas priver quelqu’un des soins essentiels dont il a besoin.»

Plusieurs alternatives sont disponibles dans la région pour les cas non urgents :

  • Consultez votre pharmacien pour les maux de gorge, les maux de tête, la congestion nasale, les allergies saisonnières, les piqûres d’insectes, les infections ou réactions cutanées, les symptômes urinaires ou vaginaux, et bien plus encore.
  • Pour des conseils de santé, contactez le Service Info-Santé en composant le 811, option 1, pour parler à une infirmière et évaluer la nécessité d’une consultation. Ce service est gratuit et accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
  • Les médecins de famille et les Groupes de médecine familiale (GMF) de Drummondville disposent généralement de créneaux de dernière minute pour voir rapidement leurs patients inscrits. Consultez les coordonnées sur ciusssmcq.ca/cliniquemedicale.
  • Si vous n’avez pas de médecin de famille, appelez le Guichet d’accès à la première ligne au 811, option 3, pour obtenir un rendez-vous avec un professionnel de la santé.
  • Pour un soutien psychosocial, contactez Info-Social au 811, option 2, pour des problématiques telles que l’anxiété, la dépression, la violence conjugale, les problèmes de consommation, etc.

La page Web «Un été sans souci», accessible sur ciusssmcq.ca/ete, regroupe diverses thématiques et conseils pour savoir comment agir dans différentes situations et obtenir des soins où que vous soyez pendant vos vacances.

Le CIUSSS MCQ remercie la population pour sa coopération et assure que cette situation est temporaire.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon