Le Bloc Québécois sera de la marche pour le climat à Drummondville le 27 septembre

Le Bloc Québécois sera de la marche pour le climat à Drummondville le 27 septembre
Martin Champoux et Yves François Blanchet © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est en cette semaine internationale pour le climat, qui s’est mise en branle le 20 septembre, que Martin Champoux, candidat pour le Bloc Québécois dans Drummond, a réitéré la position de son parti en matière d’environnement.

« Nous voulons être maître de l’aménagement de notre territoire et de la protection de notre environnement. Autrement dit, nous refusons de nous faire imposer un oléoduc par un gouvernement libéral ou conservateur. Le 27 septembre, nous marcherons pour le climat à Drummondville et pour réaffirmer notre volonté d’agir pour l’environnement », affirme le candidat du Bloc.

Plutôt qu’un pipeline transportant du pétrole destiné uniquement à l’exportation, le Bloc Québécois propose de développer des sources d’énergie renouvelables « comme nous savons déjà si bien le faire puisque que le Québec est un leader mondial en cette matière. Il est urgent de réduire progressivement notre dépendance au pétrole et le Bloc favorise une transition rapide, mais réaliste, vers les énergies vertes. Ce faisant, nous nous plaçons du bon côté de l’histoire puisque nous serons de ceux qui auront contribué à laisser une planète viable aux générations suivantes» déclare le père de famille qui ajoute avec un brin d’humour que ses enfants l’ont bien à l’oeil en ce qui concerne ses engagements environnementaux.

Espace ”Fier partenaire Vingt55” – Karate Kungfu Drummondville, Saviez-vous que?….

Des mesures concrètes

Cette transition se fera par l’octroi de crédits plus généreux pour les familles à faible revenu pour l’achat de véhicules électriques. « Les idées du Bloc pourraient ainsi permettre d’économiser jusqu’à 7 500 $ pour une voiture électrique usagée et contribuer à éliminer les voitures à essence plus rapidement de nos routes », déclare le candidat.

« Nous souhaitons aussi encourager le remplacement rapide des autobus scolaires actuels par des autobus électriques, tels que ceux fabriqués ici à Drummondville par Girardin. En plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), les autobus électriques permettent de réduire le bruit, d’améliorer la qualité de l’air à bord des autobus scolaires et d’utiliser l’énergie électrique produite au Québec », ajoute-t-il.

La péréquation verte

Parmi les autres mesures très novatrices avancées, le Bloc Québécois propose de bonifier le système de péréquation actuel en y ajoutant des primes aux provinces qui ont un bon bilan en matière d’émissions de gaz à effets de serre et en taxant celles qui polluent le plus.

Le Bloc Québécois entend aussi déposer un projet de loi pour éliminer progressivement, en 4 ans, l’utilisation des néonicotinoides, communément appelés « les pesticides tueurs d’abeilles ». Cette mesure sera assortie d’un investissement de 300 millions afin d’accompagner les agriculteurs dans la transition et de financer la recherche pour le développement de produits de remplacement pour une agriculture plus éco-responsable.

Martin Champoux soutient que le Bloc Québécois est le seul parti fédéral qui a un plan environnemental sérieux, assorti de mesures réalistes et responsables. « L’environnement, c’est nous. L’ONU vient de déclarer l’urgence climatique, les libéraux et les conservateurs ont l’air de penser qu’on peut attendre encore avant de passer à l’action. Non, l’avenir de la planète se joue maintenant et ce n’est certainement pas avec des oléoducs qu’on va régler la crise climatique actuelle. », conclut-il.

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon