Le candidat bloquiste Martin Champoux invite la population à continuer d’acheter local

Le candidat bloquiste Martin Champoux invite la population à continuer d’acheter local
Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et Martin Champoux candidat © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le candidat à l’investiture du Bloc Québécois dans Drummond, Martin Champoux, a rencontré plusieurs producteurs agricoles lors d’une visite au Marché public de Drummondville, vendredi matin, en compagnie du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet

Point de presse du chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et candidat Martin Champoux  © Vidéo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Ceux-ci en ont profité pour réitérer leur appui aux agriculteurs québécois et inciter la population à favoriser l’achat local. Au Québec, un peu plus de 50 % de la demande alimentaire est comblée par des produits québécois.

L’autre portion provient des autres provinces canadiennes et du marché international. Tout indique que ces proportions sont représentatives des habitudes des gens de la circonscription de Drummond, ce que salue Martin Champoux.

«Encourager nos producteurs locaux, on est bon là-dedans au Québec. Mais il faut continuer, dire et redire sans relâche toute l’importance que revêt l’achat local pour notre communauté, particulièrement en ce qui concerne les produits alimentaires. Le nationalisme alimentaire, c’est être fier de la qualité des produits de chez nous, de leur diversité, de l’expertise et du labeur de nos producteurs, et ultimement de manger local», a-t-il indiqué lors d’un point de presse.

Questions des médias – Yves-François Blanchet et candidat Martin Champoux  © Vidéo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

D’après l’Observatoire de la consommation responsable, l’achat local et le «mieux manger» sont les tendances auxquelles les consommateurs québécois accordent le plus d’importance, qu’ils pratiquent le plus, dont ils ont la meilleure opinion et qu’ils sont amenés à développer encore plus dans la prochaine année. Il faut dire que les avantages du nationalisme alimentaire sont nombreux, notamment du point de vue de l’environnement et de l’économie locale.

Au-delà d’inciter la population à continuer d’acheter local, le candidat du Bloc Québécois dans Drummond entend œuvrer pour améliorer la clarté de l’étiquetage des aliments. En effet, la population est encline à se procurer des produits locaux, mais encore faut-il que l’étiquetage alimentaire, une compétence fédérale, soit approprié.

Qui plus est, Martin Champoux souhaite orchestrer dans la première année de son mandat une initiative visant à favoriser l’achat de produits alimentaires locaux. Des initiatives semblables existent déjà dans la province et il entend travailler de concert avec les différents intervenants régionaux pour que Drummond devienne un exemple à suivre en la matière.

«Il y a des petites actions qu’on peut mettre en place, facilement, et qui ont un impact très concret sur nos producteurs agricoles, notre économie, notre environnement. Et pour acheter local, on peut aller au Marché public, mais on peut aussi faire des choix sensés chez notre épicier et autres commerçants.

Comme consommateur, on peut aussi refuser d’acheter certains produits qui viennent de loin au profit d’autres qui ont été produits ou cultivés près de chez nous. C’est un réflexe à développer. L’important, et j’encourage les gens à le faire, c’est de poser des gestes concrets qui vont encourager nos producteurs locaux», a-t-il souligné.

Compensations aux producteurs laitiers : de la poudre aux yeux selon le Bloc Québecois

Le Bloc Québécois se pose en ardent défenseur du modèle et des producteurs agricoles québécois.

Rappelons qu’au cours des dernières années, le gouvernement du Canada a ratifié des ententes internationales qui sont notamment venues attaquer la gestion de l’offre. Des compensations ont été annoncées, mais ce n’est que de la poudre aux yeux, au dire d’Yves-François Blanchet.

«Pas moins de 8,4 % des parts protégées des producteurs de lait du Québec ont été sacrifiées pour protéger l’industrie automobile de l’Ontario. Le gouvernement libéral a annoncé des compensations, mais c’est strictement une promesse électorale puisqu’il n’y a pas de crédits budgétaires associés à ces compensations. Cet argent, 3,6 milliards $, est extrêmement important pour eux, car la situation est critique. Au Bloc, on ne laissera pas passer ça», a-t-il affirmé.

 

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet et Martin Champoux candidat © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon