Le CEPS Drummond et la Commission scolaire des Chênes : un partenariat important dans la lutte contre la détresse chez les jeunes

Le CEPS Drummond et la Commission scolaire des Chênes : un partenariat important dans la lutte contre la détresse chez les jeunes
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le CEPS Drummond toujours impliqué autant dans la communauté que dans la promotion de la vie, est toujours bien présente et à l’écoute des jeunes aussi. Le Ceps nous parle d’un partenariat et alliance importante avec la Commission scolaire des Chênes de Drummondville

CEPS Drummond 

Depuis 37 ans, l’équipe du CEPS Drummond, incluant une cinquantaine de bénévoles dévoués, travaille à promouvoir la vie. L’organisme, qui a pour mission d’être le point de référence de l’écoute active et de la prévention du suicide dans la MRC de Drummond, a une vision empreinte d’humanité : nous croyons qu’une oreille respectueuse et empathique peut réduire la souffrance et raviver la flamme de vie en chaque personne.

Jeunesse en détresse

Actuellement, une tendance est observable : le suicide est la seconde cause de décès chez les jeunes de 15 à 24 ans. Il est noté qu’environ 15 % des jeunes vivent des troubles de santé mentale. Selon les statistiques, 80 % des jeunes qui se suicident présentaient des difficultés liées à la santé mentale.

En 2014-2015, les instances qui œuvrent auprès des jeunes ont observé avec consternation plusieurs décès par suicide dans la région. Il fallait réagir à cette réalité.

« Étant mère de quatre enfants moi-même, les statistiques m’ont prises de court. Comment réagir face à une détresse aussi prévalente chez nos jeunes? » demande la directrice générale du CEPS Drummond, Sandrine Van Houtte. « Et bien, on s’assoit, on se concerte et on agit. »

Intervenir mieux, ensemble

Face à cette réalité, le CEPS s’est allié à deux partenaires clé afin d’étudier la situation : le CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec et la Commission scolaire des Chênes. Les partenaires avaient pour objectif de mieux outiller les intervenants des milieux scolaires et parascolaires, ainsi que tout autre individu significatif que côtoient les jeunes de la région.

« Chaque personne dans la vie d’un jeune peut potentiellement être un adulte de confiance. Il importe donc d’en outiller autant que possible pour améliorer les chances que notre message d’espoir se rende à chacun d’entre eux. » explique Mylène Savard-Ménard, agente de mobilisation et d’intervention, chargée des projets jeunesse.

Si vous désirez vous joindre à ce mouvement, inscrivez-vous à une de nos formations sentinelle, jeunesse. Formation

Blitz de formations

Suite à cette étude, la Commission scolaire des Chênes et le CEPS Drummond ont mis sur pied un plan d’action conjoint, développé en 2016, impliquant des heures intensives de formation. Ce plan d’action s’appuie sur une stratégie primée par le CEPS : former des intervenants à différents niveaux selon le champ d’action des individus sur le terrain. Cette stratégie permet de décupler la portée de l’action du CEPS.

Trois actions principales ont été développées :

  • Formation des intervenants des milieux scolaires et parascolaires aux bonnes pratiques
  • Formation de sentinelles jeunesse
  • Sensibilisation des parents et du personnel n’ayant pas suivi la formation sentinelle

Visitez le site web pour plus d’information quant aux formations du CEPS.

Récolter le fruit du temps investi

Le 5 mars 2020 dernier, l’équipe du CEPS a fait le bilan des accomplissements :

  • Le CEPS, avec l’appui de la Commission scolaire des Chênes, a formé 90 sentinelles dans les milieux scolaires
  • Pour ce qui est des intervenants, 31 psychologues et psychoéducateurs ont été formés aux bonnes pratiques
  • La formation aux bonnes pratiques a capté l’attention des directeurs, ce qui a mené à une formation sommaire de 21 directeurs de la Commission scolaire des Chênes

« Les deux partenaires impliqués dans ce projet ont travaillé avec efficience et coopération afin d’en arriver à des résultats concluants. Nous sommes bien fiers de ce que nous avons accompli. » dit Sandrine Van Houtte. « Encore aujourd’hui, nous recevons des remerciements des intervenants ciblés, qui sont heureux d’être guidés dans leur intervention face à une situation délicate. »

Une suite prometteuse

Le CEPS et la Commission scolaire regardent vers l’avant afin de pérenniser les effets des heures investies. Entre autres, le CEPS veut maintenir les formations aux bonnes pratiques afin que l’ensemble des psychologues et psychoéducateurs des milieux scolaires de Drummond soient formés. Une prochaine formation est déjà prévue pour le mois d’avril. Une formation continue sera également offerte pour donner suite à la formation initiale.

Le CEPS compte également bonifier le réseau des sentinelles. En sensibilisant le personnel aux réalités du suicide, l’importance de la formation de sentinelles a été rapidement reconnue. Déjà, deux formations sont prévues pour former 20 sentinelles supplémentaires.

Finalement, la formation sommaire donnée aux directeurs a intéressé les associés directeurs, pour qui une prochaine formation est à prévoir.

La mobilisation et l’intérêt générés par ces actions donnent raison au slogan du projet Je suis là #onjase : La prévention de la détresse psychologique des jeunes est l’affaire de tous!

RESSOURCES D’AIDE

Le CEPS invite d’ailleurs tous les parents à visiter leur site web, qui est bondé de ressources pour intervenir

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon