Le chef du Bloc Québécois, Yves‑François Blanchet, et le candidat dans la circonscription de Drummond, Martin Champoux, souhaitent donner le pouvoir aux Québécois

Le chef du Bloc Québécois, Yves‑François Blanchet, et le candidat dans la circonscription de Drummond, Martin Champoux, souhaitent donner le pouvoir aux Québécois
Martin Champoux, candidat dans la circonscription de Drummond,© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

LEAD

« En 2019, les Québécois avaient élu un gouvernement minoritaire, ce qui a eu pour effet d’obliger les partis politiques à travailler ensemble et à collaborer pour arriver à des consensus qui sont bons pour le Québec. Aux derniers jours de cette élection dont personne au Québec ne voulait, et parce que Justin Trudeau avait renoncé à cette collaboration, je pense que les Québécois avaient raison et qu’encore aujourd’hui, la meilleure option pour le Québec est un parlement minoritaire au sein duquel les partis doivent négocier. Dans le contexte, je suis confiant qu’il durera plus que le dernier et le meilleur moyen de s’assurer d’un gouvernement minoritaire, c’est d’élire un maximum de candidates et candidats du Bloc Québécois qui défendront sans compromis les intérêts du Québec et qui, en nombre suffisant, détiendront la balance du pouvoir », a fait valoir M. Blanchet.

« La balance du pouvoir au Bloc Québécois, c’est faire du respect des intérêts du Québec l’ultime condition pour l’adoption de tout projet de loi ou tout budget, peu importe le parti qui formera le gouvernement. C’est s’assurer que le Québec ne sera pas seulement entendu à Ottawa, mais incontournable et au cœur de chaque décision. La balance du pouvoir au Bloc Québécois, c’est le pouvoir…aux Québécois », a expliqué M. Champoux.

« Le pouvoir aux Québécois, fièrement représentés par le Bloc, de s’assurer de mettre fin au sous-financement chronique de la santé en obligeant Ottawa à faire sa juste part. Le pouvoir aux Québécois de s’assurer que les aînés ont droit à la qualité de vie qu’ils méritent. Le pouvoir aux Québécois de s’assurer que la relance économique soit dirigée vers notre savoir-faire, nos technologies vertes, notre innovation à travers nos centres de recherche et nos entreprises, dans chacune de nos régions. Le pouvoir aux Québécois de s’assurer que chaque coin du Québec voit sa voix amplifiée, ses besoins compris et remplis. C’est aussi le pouvoir aux Québécois d’exiger le respect de leurs choix de société. Le pouvoir de s’assurer que les débats de société du Québec à propos des valeurs québécoises, demeurent le privilège exclusif des Québécois », a poursuivi M. Champoux.

« En deux ans seulement dans un parlement minoritaire, le Bloc Québécois a obtenu de tous les partis fédéraux la reconnaissance que le Québec a le droit de se définir comme une nation, dont la seule langue officielle et commune est le français. Nous avons obtenu le vote d’une majorité de la Chambre des communes en faveur d’augmenter les transferts en santé et d’offrir 50 semaines de prestations d’assurance-emploi aux personnes gravement malades. Nous avons convaincu la Chambre qu’il fallait augmenter la pension des aînés de 110$ par mois, et ce, pour tous les 65 ans et plus. Nous avons obtenu une protection supplémentaire pour l’aluminium dans le libre-échange nord-américain, alors que tous les partis étaient prêts à céder aux Américains. C’est le genre d’avancées que le Bloc Québécois entend concrétiser et consolider avec la balance du pouvoir », a expliqué M. Champoux.

« C’est l’offre politique que propose le Bloc aux Québécois. Car nous sommes le Bloc…Québécois », a conclu le candidat dans la circonscription de Drummond, Martin Champoux.

 

L’important ce n’est pas de donner beaucoup de temps et d’argent, l’important c’est de donner, tout simplement.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon