L’école secondaire Marie-Rivier se mobilise contre l’agrile du frêne!

L’école secondaire Marie-Rivier se mobilise contre l’agrile du frêne!
L’école secondaire Marie-Rivier se mobilise contre l’agrile du frêne

DRUMMONDVILLE

Le samedi 25 mai, une cinquantaine de bénévoles, élèves, membres du personnel et de la communauté, se sont donné rendez-vous sur le terrain de l’école secondaire Marie-Rivier pour une journée de plantation d’arbres dans le cadre du projet « VERT, l’avenir! ».

Cette action se veut solidaire des efforts déployés par la Ville de Drummondville afin de contribuer au remplacement des frênes menacés par l’agrile, cet insecte qui a déjà causé le dépérissement de plusieurs frênes de notre région.

La présence de l’agrile a été détectée au Centre-du-Québec depuis l’été 2017. Dans certaines villes à l’ouest de

Drummondville, les conséquences sont désastreuses vu l’abondance du peuplement de frênes. Il importe donc d’agir rapidement, notamment en plantant des arbres de remplacement. Idéalement, il s’agira d’espèces indigènes, plus robustes car mieux adaptées à notre région, que l’on verra à diversifier, chaque espèce ne représentant pas plus de 10 % des arbres du territoire. Ce bas pourcentage assurera qu’advenant un autre ravageur, seulement un nombre restreint d’arbres sera touché.

On retrouve plus de 60 frênes sur le terrain de Marie-Rivier, probablement appelés à disparaître au cours des prochaines années. Le samedi 25 mai, c’est autant d’arbres indigènes qui ont été plantés. Cela contribue au maintien de zones d’ombre afin de diminuer les îlots de chaleur urbains, un problème majeur de santé publique.

Ce projet a été rendu possible grâce à plusieurs appuis : il est chapeauté par le Groupe Enviro, un comité d’élèves soutenu par le Service d’animation à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire. Ce groupe a mené une vaste campagne de sensibilisation dans l’école. Il a de plus suscité des partenariats essentiels à la réalisation du projet : la Fondation TD des amis de l’environnement a contribué une somme de 7 500 $; le Carrefour jeunesse-emploi Drummond a pour sa part remis une subvention de 1000 $; la Commission scolaire des Chênes a accompagné ce projet et assuré le creusage des trous; la Ville de Drummondville a, quant à elle, fourni des services conseil et le paillis pour les arbres et Martin Boislard a offert la terre nécessaire à la plantation. Le Conseil des élèves et le Conseil d’établissement de l’école Marie-Rivier ont également apporté des appuis significatifs, tant dans la recherche de partenaires que dans la préparation d’un dîner pour les bénévoles.

Le Groupe Enviro est fier du travail accompli, de la diversité des personnes qui ont choisi de consacrer temps et énergie au maintien d’un couvert arboricole dont la biodiversité est garante de nombreux services écologiques pour les années à venir.

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment