Les entrepreneurs des zones rouges ont besoin d’aide, maintenant clame Méganne Perry Mélançon du PQ

Les entrepreneurs des zones rouges ont besoin d’aide, maintenant clame Méganne Perry Mélançon du PQ
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La députée de Gaspé et porte-parole du Parti Québécois en matière d’économie ainsi que pour la relance et les PME, Méganne Perry Mélançon, exhorte le gouvernement de la CAQ à améliorer sur-le-champ le programme Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM), alors que le premier ministre a annoncé, hier, une prolongation de leur fermeture jusqu’au 11 janvier 2021. 

Le gouvernement a pelleté sa responsabilité d’aider les entreprises dans la cour des villes et des MRC, et celles-ci sont dépassées par l’afflux des demandes selon la député du Méganne Perry Mélancon 

Il faut de toute urgence modifier le fonctionnement du programme d’aide pour que les liquidités soient rapidement précise t’elle

Prouvant encore une fois son manque de sensibilité envers les propriétaires de bars de restaurants, le premier ministre a annoncé, hier, que leur fermeture se prolongerait en laissant tomber une simple phrase, en plein milieu de la conférence de presse portant sur les festivités de Noël. Cette nouvelle, difficile à encaisser pour des gens d’affaires à bout de souffle, méritait pourtant de faire l’objet d’un minimum de contexte, selon le Parti Québécois.

Sans remettre en question les décisions de la Santé publique, la députée a toutefois tenu à rappeler ce que vivent ces entrepreneurs. « Ces gens ont tout donné. Ils ont investi des sommes importantes pour rendre leurs établissements conformes. Malgré tout, on les garde fermés, sans données scientifiques précises pour justifier cette décision ni aucun égard pour la détresse que vivent ces femmes et ces hommes. Le gouvernement s’entête à répéter que l’AERAM se déploie efficacement sur le terrain; c’est faux! Des formulaires de soixante pages, des frais d’ouverture de dossier, des délais interminables… ça ne va pas bien, pas du tout », a signalé Méganne Perry Mélançon.

Espace ”Fier partenaire Vingt55” – Le Nakama-Thé

En outre, le ministère de l’Économie a fait le choix de se décharger de sa responsabilité d’aider les entreprises en la refilant aux villes et aux MRC. Or, non seulement les organisations locales se démènent-elles depuis mars pour gérer l’afflux de demandes faites au programme Aide d’urgence pour les petites et moyennes entreprises (PAUPME), voilà qu’on leur demande, en plus, de déployer une aide d’urgence sans s’assurer qu’elles en ont les ressources, sans leur donner de balises claires. Comme son chef, Paul St-Pierre Plamondon, la députée de Gaspé a multiplié les appels à la simplification et à l’harmonisation des critères, en vain.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon