L’Opposition officielle demande un soutien financier pour le traitement écoresponsable des masques de procédure en milieu scolaire

L’Opposition officielle demande un soutien financier pour le traitement écoresponsable des masques de procédure en milieu scolaire
©Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

En ce lundi de l’ouverture des classes où les élèves du secondaire prennent le chemin du retour à l’école, le porte-parole de l’Opposition officielle dans les dossiers jeunesse et environnement, Frantz Benjamin, invite le premier ministre du Québec responsable des dossiers jeunesse, le ministre de l’Éducation et le ministre de l’Environnement, à mettre en place rapidement un soutien financier pour les écoles afin de pouvoir assumer les coûts de collecte et de traitement écoresponsables des quelque 85 millions de masques de procédure qui pourraient éventuellement se retrouver dans les poubelles.

« Quand on sait qu’avec les consignes gouvernementales, les écoles doivent faire respecter les nouvelles mesures notamment en fournissant deux masques par jour à chaque élève en plus de ceux qui sont remis aux membres du personnel, c’est plus d’un demi-million de masques par jour qui se ramasseraient dans les poubelles, » rappelle monsieur Benjamin .

Le coût de traitement écoresponsable est évalué par Recyc-Québec à environ 50 000 $ pour 1500 élèves. On comprend vite qu’aucune école n’a les moyens de répondre à de tels coûts. Au total, cela pourrait représenter facilement une dépense d’environ 30 millions de dollars pour le milieu scolaire.

De plus, lorsqu’on sait que l’enjeu de ces masques fabriqués en polypropylène représente un défi important en matière environnementale, il faut se demander si le ministre de l’Environnement, Benoît Charrette, a pleinement joué son rôle au sein du conseil des ministres.

Message important du maire de Drummondville Alain Carrier en lien avec la situation et pandémie de Covid19 à Drummondville 

« Les jeunes du Québec, souhaitent que leur gouvernement prenne les bonnes mesures pour combattre la pandémie tout en protégeant la planète. Plusieurs initiatives jeunesse vont dans le sens de ces préoccupations. La mobilisation des jeunes du Québec en faveur de la lutte aux changements climatiques et pour l’avènement d’une école écoresponsable et résolument engagée en ce sens doit trouver des échos favorables au gouvernement » souligne le député de Viau,

À la suite de la déception engendrée par le Plan vert de la CAQ dans les milieux jeunesse, nous invitons le gouvernement à prendre les actions cohérentes afin de protéger notre environnement tout en agissant face à la pandémie. Il est à souhaiter que le gouvernement soutienne les écoles et les élèves dans leurs efforts d’écoresponsabilité et dans la lutte aux changements climatiques.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon