Mairie de Drummondville : «Last call» pour se porter candidat -Chronique de Laurent Proulx

Mairie de Drummondville : «Last call» pour se porter candidat -Chronique de Laurent Proulx
Notre chroniqueur Laurent ProulxCrédit photo : Courtoisie

DRUMMONDVILLE – Depuis bon nombre d’années déjà, Drummondville s’est métamorphosée. Forte de sa croissance économique, elle est passée de simple ville de région à un centre d’intérêt majeur entre Montréal et Québec. Qui dit changement dans le statut de la ville dit inévitablement changement dans la façon d’y faire de la politique.

En effet, vu la nouvelle taille et stature de Drummondville, le temps où l’on pouvait penser à se présenter comme maire en s’appuyant simplement sur une notoriété locale, un réseau d’amis et de contacts ainsi que le bouche-à-oreille est révolu. Toute personne ayant le désir d’affronter le maire Cusson au scrutin en novembre prochain en ayant des chances raisonnables de l’emporter devra se dévoiler au plus tard dans les prochaines semaines.

Pour donner une lutte digne de ce nom au maire Cusson, il faudra que le candidat soit entouré d’une équipe de bénévoles avec au minimum quelques personnes ayant de l’expérience de campagne électorale pour organiser l’agenda des sorties publiques, les communications avec les médias, le porte-à-porte et le travail le jour du vote. Or, tout ceci demande du temps et de la planification. Une personne voulant être prête pour le déclenchement des élections à l’automne devrait déjà être au travail sur le terrain actuellement.

Car il ne faut pas se le cacher, tous les indicateurs politiques semblent pointer vers une réélection facile pour le maire de Drummondville. Ce dernier a déjà identifié son agente officielle, Karine Lessard, et ce, depuis décembre 2016. Tout laisse donc à penser qu’Alexandre Cusson attend le déclenchement de la campagne de pied ferme.

Certains pourraient penser qu’il serait avantageux pour un candidat de faire son entrée à la toute dernière minute pour créer un coup de publicité. Bien que sur le plan des communications cette option soit valable, une telle candidature, peu importe son niveau de notoriété, risquerait de manquer cruellement de temps pour s’organiser et rallier ses appuis nécessaires dans la communauté.

Bref, à moins de l’annonce d’une candidature sérieuse prochainement, Alexandre Cusson conservera son siège de premier magistrat de Drummondville en novembre prochain.

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon