Maternelle 4 ans : un gouvernement qui s’entête selon Marie-Line Séguin Vice-présidente régionale FSSS-CSN

Maternelle 4 ans : un gouvernement qui s’entête selon Marie-Line Séguin Vice-présidente régionale FSSS-CSN
© Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le projet de maternelle 4 ans mur-à-mur du gouvernement Legault est loin d’être très populaire. Il y a peu de familles qui inscrivent leurs enfants et les écoles ont bien du mal à trouver de la place pour de nouveaux locaux. Malgré cela, le gouvernement s’entête. Il est même prêt à aller recruter des éducatrices du réseau des services de garde éducatifs. Un récent cas vécu par une famille de la région soulève de graves questions.

Cette semaine, j’ai été interpellé au sujet d’un enfant de la région qui a besoin de services d’un orthophoniste a fait savoir Marie-Line Séguin Vice-présidente régionale Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) par voie de communiqué.  Il est sur la liste d’attente depuis 1 an et demi. Il y a quelques jours, la maman reçoit l’appel du CIUSSS pour lui dire que le tour de l’enfant est arrivé. La personne au téléphone lui demande si l’enfant est inscrit pour la maternelle 4 ans. La maman lui répond que non. La personne au bout du fil lui répond que malheureusement l’enfant devra retourner sur la liste d’attente puisque la priorité est accordée aux enfants inscrits à la maternelle 4 ans.

Ce cas m’a grandement déçue. Si cela s’avère être la stratégie du gouvernement pour convaincre les parents d’aller dans les maternelles 4 ans, cela entraîne des questionnements sur ses intentions. Il y a ici un manque flagrant de considération pour le parent et l’enfant qui a besoin de services, mais pire encore, c’est de la discrimination envers un groupe d’enfants.

On parle ici d’enfants qui ont des besoins particuliers et qui devraient pouvoir les recevoir, peu importe le type de services de garde qu’ils reçoivent. Un enfant qui a déjà de la difficulté dans un petit groupe, en CPE ou en milieu familial régi, comment croyez-vous qu’il va se sentir dans une grande école ? En CPE ou en milieu familial, le rythme des enfants est pris en considération. Est-ce que cet enfant devra être déraciné de sa routine pour pouvoir avoir accès aux services spécialisés dont il a besoin ?

Avoir besoin des services d’un spécialiste comme un orthophoniste, ce n’est pas rien pour un enfant. Il faut s’assurer que les services sont accessibles aux enfants qui fréquentent des CPE et le milieu familial régi et ne pas rajouter une nouvelle source de stress à cet enfant en l’obligeant à aller dans la maternelle 4 ans. Serait-on en train d’assister à des manœuvres politiques qui n’ont pour seul but que de prouver qu’on avait raison au départ ? C’est très grave !

Et le parent dans tout ça ? Lui aussi devra subir les conséquences de cet entêtement gouvernemental. Il devra déjà commencer les lunchs et les collations. Il devra payer les frais de services de garde pour le matin, le midi et le soir, sans compter toutes les journées pédagogiques. Et que fera-t-il lors de la semaine de relâche ? Ce n’est pas tous les parents qui peuvent avoir cette semaine en congé. Est-ce que c’est ça donner le choix aux parents ? En les obligeant par en arrière avec la menace que pour avoir des services pour leur enfant ils doivent l’inscrire à la maternelle 4 ans ? Si ce cas devient une pratique répandue, cela ne fera que démontrer l’ampleur de l’entêtement du gouvernement Legault pour ce projet dont personne ne veut.

 

Eric Beaupré
Eric Beaupré
RéDACTEUR_EN_CHEF
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment