Opération haute vitesse Canada-Québec – Les gouvernements du Canada et du Québec ajoutent 94 M$ pour brancher 18 200 foyers supplémentaires à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022

Opération haute vitesse Canada-Québec – Les gouvernements du Canada et du Québec ajoutent 94 M$ pour brancher 18 200 foyers supplémentaires à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Les gouvernements du Canada et du Québec annoncent un investissement commun de 94 millions de dollars pour soutenir la réalisation de projets principalement portés par des coopératives, des organismes à but non lucratif et des entreprises locales. Cet investissement permettra à plus de 18 200 foyers supplémentaires d’avoir accès aux services Internet haute vitesse d’ici septembre 2022. Il viendra aussi bonifier et accélérer le déploiement des services vers 38 500 foyers visés par des rondes précédentes de financement. La liste des projets retenus est présentée en annexe.

Pour le Centre-du-Québec c’est 8 318 foyers et 40,4 millions supplémentaires qui sera investis pour brancher la population centricisoe

Le volet Éclair II de l’Opération haute vitesse Canada-Québec, dévoilé aujourd’hui, est complémentaire aux projets annoncés en mars dernier et porte à environ 232 000 le nombre de nouveaux foyers qui auront accès à Internet haute vitesse au cours des 15 prochains mois.

L’adjoint parlementaire du premier ministre du Québec (volet Internet haute vitesse), M. Gilles Bélanger, le ministre des Services aux Autochtones du Canada, M. Marc Miller, le ministre québécois responsable des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière, et la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, Mme Marie-Claude Bibeau, en ont fait l’annonce aujourd’hui. Celle-ci a été effectuée en présence de M. Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités et préfet de la MRC de Memphrémagog, ainsi que de M. Kameron Lahache, directeur des opérations de Premières Nations sans-fil S.E.C., et de M. Michel Bertrand, président de la Coop de solidarité du Suroit, deux des fournisseurs de services Internet impliqués dans les projets financés par le volet Éclair II.

La collaboration avec les organismes et les entreprises de télécommunications, l’ajout d’une date butoir assortie de pénalités aux nouveaux contrats et la couverture de tous les foyers situés dans la région où se réaliseront les projets sont des éléments qui assureront un déploiement aussi efficace que rapide des services Internet haute vitesse d’ici septembre 2022.

Citations :

« L’annonce d’aujourd’hui est le résultat d’un travail de collaboration continu avec le milieu municipal et les fournisseurs d’accès Internet régionaux. À l’heure actuelle, au moins 35 fournisseurs de services Internet distincts sont à pied d’œuvre pour déployer un réseau fiable et performant. Pour que tous les Québécois aient accès à Internet haute vitesse à court terme, tout le monde a un rôle à jouer. Il est nécessaire que tous les acteurs – petits et grands – mettent l’épaule à la roue pour relever le défi. »

Gilles Bélanger, adjoint parlementaire du premier ministre du Québec (volet Internet haute vitesse)

« La pandémie de la COVID-19 nous a fait réaliser à quel point l’accès à Internet haute vitesse est important afin de rester connectés avec nos proches, et ce, partout au Québec. C’est pourquoi notre gouvernement investit conjointement avec le gouvernement du Québec dans des projets portés par les communautés, dont celle de Kahnawake, par l’entremise de l’Opération haute vitesse Canada-Québec, volet Éclair II. Ces investissements s’appuient sur les efforts de notre gouvernement pour s’assurer que chaque foyer aura accès à l’infrastructure essentielle dont il a besoin, incluant Internet haute vitesse, peu importe où il vit. »

Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones du Canada

« Je suis particulièrement fier de donner le coup d’envoi à un grand projet issu de la communauté de Kahnawake et de confirmer un appui financier gouvernemental de 5,1 millions de dollars. La pandémie a démontré à quel point une connexion fiable à Internet haute vitesse est devenue essentielle. C’est non seulement un moyen de rester connectés avec nos proches, mais aussi un puissant levier économique. Ce projet est un bel exemple de collaboration entre la communauté et le gouvernement du Québec. Il vient également encourager l’entrepreneuriat autochtone et créer de la richesse au sein de la communauté. »

Ian Lafrenière, ministre québécois responsable des Affaires autochtones

« Les communautés rurales du Québec doivent pouvoir bénéficier d’une connexion Internet fiable et de services numériques à large bande. En investissant dans ces projets, dans le cadre de l’Opération haute vitesse Canada-Québec, volet Éclair II, nous contribuons, encore une fois, à diminuer le fossé numérique, tout en stimulant la croissance économique et la création d’emplois de qualité dans nos régions. »

Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada

« Je me réjouis du déploiement d’Internet haute vitesse vers plus de 2 800 foyers sur le territoire de Kahnawake. Internet est désormais une nécessité pour unir et informer nos communautés. Il s’agit d’un outil de développement économique puissant pour nos régions. Cet investissement s’inscrit fermement dans la construction du Québec de demain. »

MarieChantal Chassé, députée québécoise de Châteauguay

« Nous travaillons, depuis longtemps, sur le projet d’Internet haute vitesse, dans la circonscription de Soulanges, et sommes fiers de pouvoir enfin annoncer cette bonne nouvelle. Je suis heureuse de voir un organisme de notoriété tel que la Coop de solidarité du Suroit s’engager à mener ce projet à terme. »

Marilyn Picard, députée québécoise de Soulanges

« Je remercie les gouvernements, et M. Gilles Bélanger, adjoint parlementaire du premier ministre, en particulier, d’avoir compris l’importance de l’engagement des élus et des MRC qui ont lancé des projets Internet haute vitesse pour leur territoire et de les appuyer dans leur réalisation. C’est un autre pas vers la concrétisation de l’engagement d’offrir ce service essentiel à tous les Québécois d’ici septembre 2022. »

Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités, maire
de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog

« First Nation Wireless est fier et honoré de participer au volet Éclair II de l’Opération haute vitesse, qui fournira un accès essentiel à Internet haute vitesse dans la communauté de Kahnawake. De plus, durant la pandémie, les habitudes d’utilisation d’Internet ont radicalement changé au sein de notre communauté. Relier nos familles, nos travailleurs, nos étudiants et nos entreprises a toujours été la motivation première et le moteur de notre effort d’innovation. Nous nous appuierons donc sur ces principes fondamentaux, lors de la construction de notre réseau de fibre optique, qui devrait s’achever en septembre 2022. Une nouvelle ère numérique se profile à l’horizon et nous sommes convaincus qu’avec ce projet, notre communauté, notre culture et notre identité seront renforcées par la connectivité. »

Kameron Lahache, directeur des opérations chez Premières Nations sans-fil S.E.C.

« Les équipes de la Coop de solidarité du Suroit sont déjà à pied d’œuvre sur le terrain depuis l’annonce du volet Régions branchées. Nous sommes fiers de contribuer à l’effort collectif pour que tous les Québécois aient rapidement accès à Internet haute vitesse. Le soutien financier gouvernemental est sans contredit un élément majeur dans la croissance du Réseau Connec-T. Il va nous permettre d’offrir ce service avant les échéanciers fixés. »

Michel Bertrand, président de la Coop de solidarité du Suroit

Faits saillants

L’Opération haute vitesse permettra au Québec d’afficher le plus haut taux de connectivité au Canada, avec un pourcentage de plus de 99 %.

À ce jour, le gouvernement du Québec a investi, à lui seul, plus d’un milliard de dollars afin d’accélérer le branchement à Internet haute vitesse de tous les Québécois et Québécoises d’ici l’automne 2022.

Le volet Éclair II de l’Opération haute vitesse prévoit un investissement de 94 millions de dollars pour soutenir les projets de déploiement de la Coop de solidarité du Suroit (CSUR), de la Table d’action en communication et technologies de l’information de la MRC de Coaticook (TACTIC), de Premières Nations sans-fil S.E.C. (First Nation Wireless), de Développement Innovations Haut-Richelieu (IHR Télécom), d’Xplornet, de Bell, de Cooptel et de l’Association pour la télédistribution et radio la Minerve, ainsi que des MRC d’Antoine-Labelle, d’Argenteuil, d’Autray, de Matawinie et de Montcalm.

Le déploiement vers les 18 200 foyers annoncés, dans le volet Éclair II, s’ajoute au branchement des 148 000 foyers, annoncé en mars 2021, et aux quelque 66 000 foyers déjà couverts par d’autres programmes gouvernementaux.

Pour atteindre l’objectif de connectivité optimale dans toutes les régions, en 2022, il demeure seulement environ 18 000 foyers pour lesquels aucun projet de déploiement de services Internet haute vitesse n’a été annoncé pour le moment. Ces foyers sont situés dans des zones difficiles d’accès et des régions très peu peuplées. Des solutions technologiques sont actuellement à l’étude. La stratégie retenue pour brancher ces foyers, d’ici 2022, sera annoncée ultérieurement.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon