Pandémie : « La situation est grave et risque de s’aggraver » annonce François Legault

Pandémie : « La situation est grave et risque de s’aggraver » annonce François Legault
© Crédit photo Émilie Nadeau. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

En raison de la progression rapide des variants et de la situation qui se dégrade dans plusieurs hôpitaux du Québec, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé aujourd’hui que les mesures spéciales d’urgence en vigueur devront être prolongées jusqu’au 25 avril inclusivement.

« La situation est grave et risque de s’aggraver », a dit d’emblée le premier ministre. Non seulement le taux de positivité augmente, mais on observe également une hausse constante des hospitalisations, et notamment du nombre de personnes aux soins intensifs, ce qui est très préoccupant. »

Ainsi, le gouvernement du Québec annonce le prolongement des mesures spéciales d’urgence jusqu’au 25 avril inclusivement pour les régions de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches et de l’Outaouais. Ces mesures sont étendues dès le 14 avril à 20 h à l’ensemble du territoire des régions de la Chaudière-Appalaches et de l’Outaouais. Pour la région de la Capitale-Nationale, seul le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec demeure visé par ces mesures. La région de la Côte-Nord passe au palier orange à compter de demain à 20 h également. Les déplacements vers cette région demeurent toutefois interdits.

« Avec la présence des variants, aucune région n’est à l’abri », a insisté M. Legault. Les Québécois de tous les âges doivent être extrêmement prudents. « Je le répète : les conséquences de la COVID sont très graves et peuvent rester à long terme. On parle de maux de tête, d’essoufflement, de fatigue, de perte d’odorat, de difficulté de concentration », a énuméré le premier ministre. 

« Malheureusement, les augmentations de cas dans tous les groupes d’âge repoussent le retour progressif à la normalité qu’on souhaite, tout le monde. La situation risque d’être incertaine jusqu’à ce que les Québécois qui le veulent reçoivent une première dose et jusqu’à ce que l’année scolaire soit terminée, soit le 24 juin. Il va falloir être très patients, on a deux gros mois devant nous. Après, ça va être l’été. On ne lâche pas. » – François Legault, premier ministre du Québec

« Dans certaines régions, une hausse préoccupante des hospitalisations et du nombre de personnes aux soins intensifs est observée depuis quelques jours. Nous nous y attendions à la suite de la remontée de cas au cours des dernières semaines, mais cela démontre l’importance de continuer à limiter ses contacts pour contenir la propagation des variants. Tout le monde a hâte de passer à autre chose, mais il ne faut pas encore relâcher nos efforts. » – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

Rappelons que l’objectif des mesures spéciales d’urgence est de ralentir la transmission, de façon ciblée, dans un ou des secteurs où une augmentation importante des cas est observée et de prévenir les hospitalisations et les décès. Les mesures spéciales d’urgence sont prévues pour une certaine période, mais peuvent être prolongées si aucune amélioration notable n’est observée ou si la situation continue de se dégrader.

Le Centre d’écoute et de prévention suicide Drummond partenaire Vingt55

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon