Portrait du bien-être des jeunes au Québec – Comment vont vraiment nos adolescents ?

Portrait du bien-être des jeunes au Québec – Comment vont vraiment nos adolescents ?
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Fondation Jeunes en Tête dévoile aujourd’hui son premier portrait du bien-être des jeunes de 11 à 17 ans au Québec. Cet exercice, mettant en commun des données provenant des plus récentes enquêtes statistiques, nous permet d’affirmer qu’une action concertée est souhaitable pour améliorer le bien-être des adolescents. Elle souhaite rendre disponibles les données de ce portrait afin d’outiller et d’orienter les organismes régionaux et provinciaux dans leurs actions.

Un portrait unique

Le Portrait du bien-être des jeunes au Québec est un outil scientifique réalisé pour la Fondation Jeunes en Tête à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) par l’Observatoire Jeunes et Société (OJS). Un tel exercice n’a jamais été réalisé auparavant pour la province, d’autant plus qu’il se penche sur chacune des régions du Québec. Il mesure le bien-être des jeunes grâce à l’étude statistique de six dimensions, soit les conditions matérielles, l’éducation, la santé physique et mentale, le milieu de vie, et le bien-être subjectif des jeunes.

« On remarque que pour certains indicateurs, les adolescents se portent mieux qu’avant, alors que pour d’autres, c’est l’inverse. Ce bilan nous permet donc de mieux comprendre les défis auxquels les adolescents québécois d’aujourd’hui font face en ce qui a trait à leur bien-être, mais surtout en ce qui concerne leur détresse psychologique, qui est au cœur de la mission de notre fondation », déclare Catherine Burrows, directrice des Services jeunesse de la Fondation Jeunes en Tête.

« Cette étude est la plus exhaustive sur le bien-être des adolescents qui existe au Québec. Les données étudiées proviennent de grandes enquêtes de Statistique Canada, de l’Institut de la Statistique du Québec, et de données administratives recueillies par certains ministères québécois, » a ajouté Nicole Gallant, professeure titulaire à l’INRS (Université du Québec et responsable scientifique du Portrait).

Plus du tiers des adolescents vivent de la détresse psychologique

La dimension de la santé mentale est celle qui a le plus retenu l’attention de la Fondation puisque celle-ci a pour mission la prévention de la détresse psychologique chez les jeunes. Ainsi, plusieurs données démontrent que plus du tiers des adolescents québécois de 15 à 17 ans se situent à un niveau élevé sur l’échelle de détresse psychologique, soit 37,3 %. Plus d’un jeune sur deux dit s’être senti triste ou déprimé au cours du dernier mois. Les jeunes filles sont presque deux fois plus portées à déclarer vivre de la détresse psychologique que les jeunes garçons.

Espace ”Fier partenaire Vingt55” – Le Nakama-Thé, Saviez-vous que?….

Unissons nos forces pour le bien-être des jeunes

 Il est démontré que des actions concertées des différents intervenants dans la vie des jeunes, que ce soit les écoles, les professionnels de la santé, le gouvernement, ont des effets prometteurs et durables sur les jeunes.

L’écosystème d’aide à la jeunesse est bien vivant au Québec, mais il est toujours possible de mieux arrimer les efforts de prévention, de sensibilisation et d’accès aux soins, afin que les jeunes en détresse ne tombent plus dans les mailles du filet.

La Fondation salue donc la volonté du gouvernement de mettre en œuvre un plan d’action pour la santé mentale des jeunes en 2020, ainsi que les organismes et fondations qui se font entendre pour faire du bien-être des adolescents un sujet prioritaire.

À propos de la Fondation Jeunes en Tête

La Fondation Jeunes en Tête a pour mission de prévenir la détresse psychologique des jeunes de 11 à 18 ans au Québec. Nous accomplissons cette mission en rejoignant les jeunes en milieu scolaire avec notre programme Solidaires pour la santé mentale et en soutenant des organismes communautaires reconnus sur le terrain et complémentaires à notre action. Nous créons également une synergie entre les acteurs de l’aide à la jeunesse afin de maximiser notre impact commun auprès des jeunes.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon