Pris en fragrant délit de grossière indécence à proximité d’un milieu scolaire et d’un parc

Pris en fragrant délit de grossière indécence à proximité d’un milieu scolaire et d’un parc
© Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’est grâce à la vigilance d’un milieu scolaire de Drummondville que les autorités ont été en mesure d’intervenir rapidement et mettre la main au collet de Pascal Dubé, un récidiviste en matière de délinquance sexuelle.

Pascal Dubé 41 ans a été surpris en flagrant délit samedi 13 avril dernier à proximité d’un école et d’un groupe de personnes, commettant des gestes indécents.

Les autorités scolaires ont rapidement contacté les policiers et confiné l’individu qui, sans pudeur, continuait à commettre des gestes indécents coincé par des portes de sécurité de l’établissement scolaire. Les policiers ont intercepté l’individu et procédé à son arrestation sur-le-champ.

Comparution au palais de justice de Drummondville et demande d’évaluation

Pascal Dubé a comparu au palais de justice de Drummondville où l’avocate qui le représentait, Me Côté, a demandé une évaluation au CHUS afin de déterminer l’aptitude de l’accusé à subir son éventuel procès.

L’individu bien connu du système judiciaire et des autorités pour des gestes à caractère sexuel, a du même coup contrevenu à plusieurs conditions, ordonnances et conditions de remise en liberté. Dubé a contrevenu, entre-autres, aux interdictions de retourner dans un parc public en présence de personnes âgées de moins de 16 ans, infraction qui lui était imposée dans un précédent dossier le 11 juillet 2014, pour des gestes à caractère sexuel et similaire.

Une nouvelle série d’accusations

Cette fois encore, ce sont des chefs d’accusations d’actions indécentes dans un endroit public en présence de plusieurs personnes et un chef d’accusation de voies de fait contre un individu ont été ajoutés à la mise en accusation. Il a, de plus, contrevenu à deux autres ordonnances, soit de garder la paix et de ne pas consommer d’alcool ou autres substances.

La Couronne s’oppose à la remise en liberté

Me Vicky Smith pour la Couronne a acquiescé a la demande d’évaluation de l’accusé. Dubé sera ainsi contraint de subir l’évaluation avant son retour au tribunal le 23 avril prochain.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment